SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Un collègue est absent et n’est pas remplacé, les élèves doivent-ils être répartis ?
Article publié le lundi 9 novembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Rectrice et DASEN ont été interrogées à ce sujet.

Si la rectrice qui avait tout d’abord indiqué au SE-Unsa en audience que la répartition ne devait pas se faire et les enfants devaient être renvoyés chez eux, elle est revenue sur ses propos.

Côté DASEN, la réponse se fait attendre.

Pour le SE-Unsa, la répartition des élèves est un non-sens dangereux. En effet, en cette rentrée préparée dans l’urgence, les priorités sont de garder des distances, d’éviter le brassage des groupes, de suivre un nouveau protocole tout en restant vigilant avec le PPMS attentat. Toutes ces consignes seraient annihilées par le non remplacement d’un.e enseignant.e et la répartition et la prise en charge d’élèves supplémentaires dans les autres classes. 

L’Unsa Education, en CHSCT académique le 4 novembre, a fait voter un avis sur la problématique :

« Le protocole sanitaire en vigueur dans les écoles de l’académie précise que la limitation du brassage entre les élèves de groupes différents est requise. En cas d’absence d’un personnel, non remplacée par l’administration, la répartition des élèves dans les autres classes constitue une carence caractérisée du système de protection qui doit préserver les personnels du risque sanitaire, avec pour conséquence de mettre en danger l’ensemble de la communauté.

Le CHSCT A demande que l’administration donne des consignes écrites très claires, en accord avec les directives du protocole sanitaire aux écoles concernant les absences pour lesquelles un remplacement ne peut être assuré. Les personnels doivent être protégés par l’employeur. Â»

 

En attendant que nos pressions portent leurs fruits, si vous étiez concernés par cette situation de répartition, le SE-Unsa vous conseille de la dénoncer par le biais du registre santé et sécurité au travail du CHSCT.

En effet, cette fiche serait votre preuve de la responsabilité de l’employeur : si quelques jours après la répartition vous étiez cas COVID, vous pourriez faire un dossier d’accident de travail. Si cet accident de travail était reconnu, le jour de carence serait alors remboursé et les conséquences de la maladie prises en charge par l’administration.

Lien pour le registre : RSST

Le tuto est dans cet article

Exemple de signalement :

Le ../../20, en l’absence non remplacée de mon.ma collègue, l’équipe enseignante a été dans l’obligation de répartir les élèves de la classe concernée. Par nécessité de service, cette répartition a occasionné un brassage des groupes et un nombre important d’élèves dans les classes, réduisant de fait les distances. Cette situation dégrade d’autant plus mes conditions de travail, ne permet pas de respecter correctement le protocole ni de respecter ma sécurité. Je m’inquiète pour la santé de mes élèves, la mienne et celle de mes proches.

Le conseil primordial : contactez-nous!

 
 
 
 
ALC