SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Accord Kouchner-Vatican : un acharnement anti-laïque !
Article publié le mardi 23 décembre 2008.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères, et Mgr Mamberti, secrétaire pour les relations du Saint-Siège avec les États, ont signé jeudi 18 décembre à Paris un accord de reconnaissance des diplômes de l’enseignement supérieur.

Selon le "communiqué technique" publié par le Quai d’Orsay, "cet accord a pour objet de reconnaître la valeur des grades et des diplômes canoniques (théologie, philosophie, droit canonique) ou profanes [toutes les autres disciplines] délivrés par les établissement d’enseignement supérieur catholiques reconnus par le Saint-Siège et de faciliter les différents cursus universitaires".

La fédération UNSA Éducation pose les trois questions suivantes au Gouvernement :

1) Le Ministre des Affaires Étrangères aurait-il compétence pour gérer l’enseignement supérieur ?

2) Un État étranger peut-il désigner des établissements français en capacité de délivrer des diplômes français ?

3) N’est ce pas aussi une atteinte fondamentale à la laïcité de la République et de l’Université, seule habilitée jusqu’à présent à pouvoir délivrer les diplômes nationaux que sont les grades universitaires après avis du Cneser (Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche) ?

La fédération UNSA Education dénonce ce passage en force qui remet en cause les principes fondamentaux de la Constitution et de l’Université.

*

En clair, un étudiant ayant décroché un diplôme de théologie va pouvoir, à cause de cet accord, se présenter à des concours de la fonction publique. Voilà un très mauvais coup porté à l’Etat Laïque !

Le SE-UNSA 11, dans le cadre de l’intersyndicale « Un pays, une école, notre avenir », appelle les enseignants à se mobiliser massivement le samedi 17 janvier 2009 pour dire à ce gouvernement que nous empêcherons la démolition des bases de notre démocratie.

Le secrétaire général

Rémy-Charles Sirvent

 

 
 
 
 
ALC