SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Mieux comprendre la réforme des retraites
Article publié le lundi 16 décembre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Depuis plusieurs mois, avec une accélération ces dernières semaines, la réforme des retraites est sur toutes les lèvres. L’interrogation de départ s’est très vite transformée en inquiétude et l’inquiétude en colère. Information, désinformation, annonces, préconisations…

L’UNSA, vous propose un décryptage de la réforme afin de sortir des simples éléments de langage et de communication et de permettre à chacun.e de mieux en saisir les enjeux.

Vous trouverez sur le site de l'UNSA un ensemble de 15 articles sous forme de questions/rĂ©ponses : https://www.unsa.org/-Retraites-.html

 

Le positionnement général de l'UNSA

L’UNSA n’a de cesse de le rĂ©pĂ©ter : elle n’était pas demandeuse d’une rĂ©forme.

Tout d’abord parce que le système actuel n’a jamais Ă©tĂ© aussi proche de l’équilibre. Les diffĂ©rentes rĂ©formes de ces dernières annĂ©es ont permis de stabiliser notre système. Les Ă©conomistes (tel que Thomas Piketty par exemple) ainsi que le COR (Conseil d’Orientation des Retraites) le confirment. A court et moyen termes, notre système est stable !

Toutefois, notre système actuel n’est pas exempt de tout reproche. Des ajustements et des convergences sont nĂ©cessaires pour gommer les effets d’un système qui peut paraĂ®tre illisible et injuste (mode de calcul des pensions, pĂ©riodes cotisĂ©es non prises en compte, droits familiaux et droits Ă  la rĂ©version diffĂ©rents). Le système peut ĂŞtre amĂ©liorĂ© en particulier pour les femmes qui perçoivent en moyenne 14% de pension en moins que les hommes (chez les enseignants) et les poly-pensionnĂ©s (qui n’ont pas effectuĂ© la totalitĂ© de leur carrière dans l’enseignement)

C’est la raison pour laquelle l’UNSA s’est engagée avec responsabilité et force détermination dans les discussions avec le haut-commissaire depuis maintenant 2 ans.

Obtenir de nouveaux droits sans toucher aux acquis. Réformer le système sans y inclure des mesures liées au financement du système. Tel était le cadre posé par l'UNSA.

Le gouvernement en annonçant un âge pivot à 64 ans tout en refusant d'apporter des garanties et des éclairages sur les mécanismes de compensations pour certaines professions, a rompu la confiance nécessaire à toute négociation.

Il lui appartient maintenant de la réparer.

 
 
 
 
ALC