SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Pollution Ă  l’arsenic : au SE-Unsa, on ne lâche pas !
Article publié le lundi 4 novembre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Suite aux inondations d’octobre 2018, une pollution catastrophique à l’arsenic a été détectée dans la vallée de l’Orbiel. Le SE-Unsa s’est interrogé dès les premières analyses de juin sur la santé au travail de nos collègues.

Le SE-Unsa avait interpellé la Directrice Académique à ce sujet lors du CHSCTSD de juin 2019.

En amont de la rentrĂ©e, des collègues nous ont saisis : le manque d’information,  les incertitudes, l’absence de suivi mĂ©dical ont gĂ©nĂ©rĂ© une angoisse bien lĂ©gitime que le SE-Unsa a entendue. Nos collègues demandent que des analyses leur soient prescrites pour dĂ©celer l’arsenic mais Ă©galement d’autres mĂ©taux lourds qui pourraient avoir un impact sur leur santĂ©. Pour se faire, ils ont Ă©galement saisi le CHSCTSD.

 

La Rectrice de l’acadĂ©mie de Montpellier a indiquĂ©, dès le 2 septembre sur France 3 : « on offre aux enseignants le suivi qu’il faut Â». (Reportage France 3 ici)

L’Unsa saisit le CHSCT AcadĂ©mique, prĂ©sidĂ© par la Rectrice, le 10 septembre. Le SE-Unsa Ă©crit Ă  la Directrice AcadĂ©mique le 18 septembre sur la nĂ©cessitĂ© d’une  rĂ©union exceptionnelle du CHSCT dĂ©partemental sur ce sujet. Notre demande a d’ailleurs Ă©tĂ© relayĂ©e par un article dans l’IndĂ©pendant le 23 septembre. A ce jour, nous n’avons pas de rĂ©ponse officielle.

 

Le SE-Unsa de l’Aude utilise tous les leviers pour donner l’alarme et met tout en place pour que les demandes légitimes et importantes de nos collègues soient reconnues.

 L’Unsa a saisi les sĂ©nateurs de l’Aude : Gisèle Jourda et Roland Courteau.

M. Roland Courteau est intervenu au sĂ©nat : son intervention ici ainsi que ses actions en PJ. Le sĂ©nateur a Ă©galement a Ă©galement demandĂ© Ă  la DASEN que les analyses puissent ĂŞtre prescrites Ă  nos collègues.

Mme Gisèle Jourda a posĂ© une question Ă©crite au ministre de la santĂ© : lecture ici.

Le SE-Unsa est soutenu par son union, l’Unsa, lors d’une conférence de presse, qui demande une prise en charge sérieuse et urgente (article en PJ).

 

Dans l’attente de cette réunion exceptionnelle du CHSCT (3 mois pour se tenir, selon les textes) et suite à nos actions, nos collègues nous ont informés que le médecin de prévention de l’Education Nationale leur proposerait une visite en novembre.

Pour le SE-UNSA, au-delà des enseignants, c'est même l'ensemble des personnels des établissements scolaires de la vallée de l'Orbiel qui devrait être testé.

 

L’ARS indique que cette pollution n’a d’impact que sur la santé des enfants. Le plus simple est de réaliser ces analyses, qui seront de toute façon négatives.

Au SE-Unsa, nous agissons afin de permettre à nos collègues d’être soulagés, d’être libérés de cette angoisse, de lever toutes incertitudes.


   confĂ©rence de presse Uns   
(301.3 ko)
   courrier sĂ©nateur Courte   
(199.2 ko)
 
 
 
 
ALC