SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Rapport de l’OCDE : la rĂ©munĂ©ration des directeurs pointĂ©e du doigt
Article publié le vendredi 12 octobre 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
 
Le rapport de l’OCDE rendu en septembre 2018 pointe en moyenne une rémunération seulement supérieure de 7% pour un directeur par rapport à un adjoint.
 
Pour le SE-Unsa, ce rapport a le mérite de mettre en lumière la faiblesse de rémunération des directeurs au regard des missions et responsabilités croissantes qui leur sont confiées.

Pour le SE-Unsa, le ministère doit reconnaĂ®tre l'ensemble des tâches confiĂ©es aux directeurs ainsi que leur degrĂ© de responsabilitĂ© et les rĂ©munĂ©rer Ă  leur juste valeur. Il faut pour cela rĂ©Ă©valuer les bonifications indiciaires et l'indemnitĂ© que les directeurs perçoivent :
  • une augmentation de la BI ;
  • la crĂ©ation d’un groupe supplĂ©mentaire 15 classes et plus ;
  • la crĂ©ation d’un groupe 4-9 classes pour la BI ;
  • une ISS de 250 euros minimum mensuels.
Après le rapport de la mission parlementaire sur la direction d’école (Ă  lire ici), cet avis de l'OCDE constitue un nouvel Ă©lĂ©ment sur la rĂ©munĂ©ration qui devra ĂŞtre pris en compte lors de l’agenda social. Par ailleurs, en mettant Ă©galement en lumière l'absence de statut juridique de l'Ă©cole, le rapport souligne que trop souvent l’école subit un pouvoir dĂ©cisionnel qui s’impose Ă  elle.
 
Direction et fonctionnement de l’école au programme de l’agenda social : retrouvez les propositions du SE-Unsa

 

 
 
 
 
ALC