SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Groupe de Travail "circulaire mouvement" : les infos que vous attendiez
Article publié le dimanche 18 mars 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ce jeudi 15 mars a eu lieu un groupe de travail visant Ă  Ă©tudier la circulaire du mouvement 2018.

En attendant de pouvoir la consulter sur notre site et sur Accolad d’ici quelques jours, en voici les grandes lignes.

 

Le calendrier

 

  • Le serveur SIAM de saisie des vĹ“ux sera ouvert du 28 mars au 5 avril.

Les représentants du personnel ont dénoncé une période d’ouverture bien trop brève pour saisir sereinement son mouvement. La DASEN nous a entendus, et va étudier la possibilité d’élargir cette période.

Quoi qu’il en soit, pour permettre aux enseignants de préparer leur mouvement même avant l’ouverture du serveur, le cahier des postes sera publié dès que possible sur Accolad.

  • Les dates de renvoi des accusĂ©s de rĂ©ception par l’administration, et la date butoir pour signaler en retour une Ă©ventuelle erreur de barème restent Ă  dĂ©finir.
  • La date du groupe de travail sur les bonifications handicap n’est pas encore fixĂ©e.
  • La CAPD entĂ©rinant les affectations du mouvement informatisĂ© aura lieu le 24 mai, et celle concernant la phase d’ajustement le 28 juin.

 

Les nouveautés

 

  • CP dĂ©doublĂ©s

 

Les postes de CP dédoublés en REP feront l’objet d’un recrutement particulier. Ils intègrent la catégorie des postes à exigence particulière avec commission d’entretien et critères de priorisation.

Ce n’est pas le souhait du SE UNSA, toujours attaché à l’affectation au barème.

Le SE UNSA a demandĂ© que ces postes soient considĂ©rĂ©s comme des postes d’adjoints classiques, ce qui est fait dans d’autres dĂ©partements et qui Ă©viterait beaucoup d’écueils : compatibilitĂ© avec la direction, avec une mission de maĂ®tre formateur, spĂ©cialisation d’un PE dans un niveau particulier, mesure de carte scolaire. De plus, pour le SE UNSA, la rĂ©partition des classes et des niveaux dans l’école est une mission du directeur et doit se discuter en Ă©quipe, au sein de l’école, et non se dĂ©cider en dehors !

 

En revanche, sont dispensĂ©s d’entretien :

- les enseignants actuellement titulaires d’une classe de CP et Ă  titre dĂ©finitif depuis le 1er septembre 2016 (au moins) et ayant recueilli un avis favorable de leur IEN ;

- les « plus de maĂ®tres que de classes Â» ayant recueilli un avis favorable de leur IEN.

Cette dispense d’entretien ne concerne que les enseignants actuellement affectés sur le département de l’Aude.

Pour tous les autres, le passage d’un entretien est nécessaire, et l’avis favorable ou défavorable de la commission décidera de l’entrée ou non dans le vivier des candidats ayant validé les compétences particulières exigées pour le poste.

 

Pour chaque poste de CP dĂ©doublĂ©, les candidats du vivier sont ensuite dĂ©partagĂ©s selon les prioritĂ©s suivantes :

1.

Enseignant de l’école titulaire d’une classe de CP (cette année 2017-2018, à titre définitif)

2.

Enseignant de l’école y compris PDMQDC

3.

Enseignant de CP ou un PDMQDC qui n’exerce pas dans l’école considérée

4.

Autre enseignant (c’est-à-dire exerçant dans un autre niveau que le CP et dans une autre école)

Pour chacune des priorités, si deux candidats sont à égalité, le départage se fait au barème.

 

Pour le SE UNSA, c’est évidemment juste et logique de privilégier le maintien de l’actuel enseignant de CP dans son école sur ce poste de CP dédoublé.

 

Comment candidater sur un poste de CP dĂ©doublĂ© ?

 

1

Je demande le poste sur SIAM en 1er vœu.

Si vous comptez demander plusieurs postes à exigence particulière, il faut tous les placer en tête de liste et les hiérarchiser entre eux.

2

Je suis enseignant à titre définitif en CP depuis l’année 2016-2017 (au moins)

Pas de commission d’entretien

à condition que mon IEN ait émis un avis favorable à ma candidature sur le poste de CP dédoublé.

Je suis "plus de maîtres que de classes"

Je ne suis ni enseignant en CP à titre définitif depuis plus d’un an, ni PDMQDC

Commission d’entretien

Je recevrai une convocation dans la semaine qui suit la fermeture de SIAM

3

J’ai reçu un avis favorable : je rentre dans le vivier.

Le dĂ©partage se fait selon les prioritĂ©s suivantes, et au barème en cas d’égalitĂ© sur une mĂŞme prioritĂ© :

1. enseignant(s) de l’école en charge du classe de CP (cette année, à titre définitif)

2. enseignant de l’école y compris PDMQDC

3. enseignant de CP ou PDMQDC qui n’exerce pas dans l’école considérée

4. autre enseignant

 

Direction et CP dédoublé

Le poste de CP dédoublé est incompatible avec un poste de direction, puisque c’est un poste à exigence particulière, de nature différente. De ce fait, le directeur actuellement en charge du CP dans son école et concerné par le dispositif de CP dédoublé doit choisir entre son poste de direction et le poste d’enseignant en CP.

Pour le SE UNSA, cette incompatibilité n’est pas justifiée.

 

  • Candidatures sur postes ASH

Avec la mise en place du CAPPEI, les options ne sont plus un obstacle Ă  la candidature Ă  des postes spĂ©cialisĂ©s. Par exemple, les titulaires d’une option autre que G peuvent candidater sur un poste de maĂ®tre G ! Les reprĂ©sentants du SE UNSA sont mitigĂ©s par cette nouvelle : si l’accès plus large Ă  des postes spĂ©cialisĂ©s est une bonne chose car ces postes seraient enfin pourvus afin d’aider les Ă©lèves, laisser des personnels exercer sans formation n’en est certainement pas une !

Cependant, comme l’an dernier pour les maîtres G, les enseignants ne possédant pas l’option (ou le module) correspondant(e) seront affectés à titre provisoire jusqu’à obtention de ce module.

 

  • Recrutement des PDMQDC et scolarisation des moins de 3 ans

A la demande du SE UNSA, des viviers de candidats valables pour 3 ans pourraient ĂŞtre crĂ©Ă©s pour les postes de « plus de maĂ®tres que de classes Â» et de « scoalrisation de 3 ans Â». Il s’agit du mĂŞme principe que la liste d’aptitude pour les directeurs : on garde la mĂ©moire de l’aptitude de l’enseignant Ă  exercer sur ce poste particulier. Concrètement, cela signifie que les postulants sur les postes de PDMQDC et moins de 3 ans qui recueilleront un avis favorable de la commission en avril 2018 conserveraient cet avis pendant 3 ans sans repasser d’entretien. Ils entrent dans le vivier et y restent pendant 3 ans ; ils n’auraient pas Ă  repasser d’entretien s’ils postulaient Ă  nouveau sur ce type de poste les 2 annĂ©es suivantes.

 

Postes à exigence particulière, postes à profil

 

Rappel : Les enseignants qui souhaitent postuler sur ces types de postes doivent formuler leur demande sur SIAM, sans quoi ils ne pourront ĂŞtre convoquĂ©s aux commissions de recrutement.

 

 

Les demandes du SE UNSA

 

Les opĂ©rations d’affectation sont un Ă©lĂ©ment important pour les enseignants, au croisement de leurs considĂ©rations professionnelles et personnelles.  C’est pourquoi, lors du groupe de travail « bilan du mouvement 2017 Â» de novembre dernier, et lors de ce groupe de travail « mouvement 2018 Â» du jeudi 15 mars, le SE UNSA a une nouvelle fois portĂ© les revendications qu’il estime nĂ©cessaires Ă  une gestion plus humaine des personnels :

 

  • la fin du vĹ“u gĂ©ographique obligatoire

Son fonctionnement est peu transparent, et son utilisation permet, de manière illusoire, d’affecter les personnels à titre définitif. Il est vécu comme une contrainte par les enseignants qui veulent concilier vie pro et vie perso.

Néanmoins, la DASEN s’est retranchée derrière la circulaire nationale du mouvement pour refuser une nouvelle fois.

  • le maintien des 24 zones gĂ©ographiques

La DASEN avait évoqué en novembre dernier l’éventualité de diminuer le nombre de zones géographiques en les élargissant. Le SE UNSA s’est positionné contre cette mesure, car elle n’apporterait aucune plus-value au mouvement audois, et au contraire, serait une source d’angoisse supplémentaire pour les enseignants qui craignent de s’éloigner de leur lieu de vie dès la première phase et ce à titre définitif. Nous nous satisfaisons donc de constater que la DASEN a entendu nos arguments et ne reviendra pas sur le découpage des zones.

  • la suppression de l’incompatibilitĂ© de certains postes avec les temps partiels

Pour le SE UNSA, il n’est pas acceptable que des natures de poste soient jugées, par principe, incompatibles avec le travail à temps partiel. Les représentants du personnel du SE UNSA ont cette année encore dénoncé cette injustice. La DASEN n’a pas accepté de supprimer cette liste de postes, mais a en retour réaffirmé la souplesse qui peut être donnée pour certaines situations.

  • la disparition des postes Ă  profil

Le SE UNSA s’est toujours déclaré contre le recrutement par profil qui entache l’équité de traitement entre les personnels en ne se basant pas sur le barème. Cette année encore, les représentants du SE UNSA ont rappelé leur positionnement sur ces postes, et ont dénoncé une liste de postes à profil qui s’allonge tous les ans un peu plus, au-delà même des préconisations nationales.

  • le retour Ă  un 2ème mouvement « modèle Â»

L’an dernier, la DASEN a modifié les règles de la 2ème phase du mouvement, règles que le SE UNSA avait durement négociées puis défendues. Elles garantissaient la possibilité pour les collègues de faire le nombre de vœux qu’ils souhaitaient, sur des postes connus de tous. Ce système était performant, transparent, et s’adaptait aux spécificités de notre département.

C’est pourquoi les représentants du SE UNSA ont demandé, tout comme l’an dernier, le retour à ce fonctionnement, que la DASEN a refusé sans discussion. Le SE UNSA dénonce le démantèlement des règles négociées et améliorées au fil des années, malheureusement appuyé par les notes de service ministérielles.

Les modalitĂ©s de la phase d’ajustement 2018 seront les suivantes :

 

La phase d’ajustement (« 2ème mouvement Â»)

 

Lors du groupe de travail destiné à faire le bilan du mouvement 2017, les représentants du personnel avaient dénoncé le déroulement de la phase d’ajustement 2017 et interpellé la DASEN sur la nécessité pour les enseignants de connaître les règles de la 2ème phase dès l’ouverture de la première. Elle en a tenu compte et a donc indiqué les modalités de la phase d’ajustement du mouvement 2018 dans la circulaire à paraître.

Les participants devront :

            1°) classer les 24 zones gĂ©ographiques

            2°) classer les types de prioritĂ© : gĂ©ographique (quel que soit le type de poste), maternelle, Ă©lĂ©mentaire, ASH, remplacement.

            3°) classer (s’ils le souhaitent) les postes restĂ©s vacants dont la liste paraĂ®tra sur Accolad.

 

 

A la demande du SE UNSA, la DASEN s’est engagée cette année encore à maintenir 2 groupes de travail pour la seconde phase du mouvement.

C’est pour nous la garantie d’une étude au cas par cas, et d’une affectation au plus proche des souhaits de chaque collègue, pour une gestion humaine des personnels.

 

 
 
 
 
ALC