SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
2nd phase du mouvement 1er degrĂ© : Attention rĂ©gression en cours
Article publié le jeudi 11 mai 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ce mercredi 10 mai s’est tenu un groupe de travail sur le dĂ©roulement de la 2nde phase du mouvement.

Souvenez-vous (ici) : nous demandions des prĂ©cisions Ă  la DASEN sur ce point lors de la dernière CAPD. Pour le SE UNSA, il Ă©tait invraisemblable de commencer le mouvement sans avoir toutes les règles. Et pourtant, malgrĂ© nos actions et audience, le mouvement a commencĂ© sans ces Ă©claircissements.

Ainsi, la DASEN a émis 4 propositions pour la 2ème phase… Pour être plus précis, elle a d’abord émis 3 propositions sans intérêt et quasi inapplicables, pour mettre en évidence la 4ème qui est l’amphi corps. Les élus du SE-Unsa sont navrés d’être amenés à un tel marchandage, ce n’est pas notre conception du dialogue social.

Voici les 3 propositions en question :

·         La circulaire nationale stricto senso

La circulaire nationale stipule qu’une seule phase de vĹ“ux est obligatoire. Il dĂ©coule de cette proposition que les collègues seraient affectĂ©s en fonction du mouvement qu’ils ont rĂ©alisĂ© pour la première phase. Outre le gros problème de l’absence de vĹ“u, le gros point noir (s’il n’en fallait qu’un) reste que les personnels n’ont pas la mĂŞme stratĂ©gie pour une 1ère que pour une 2nde phase et ce pour une raison bien simple : les postes de 1ère phase Ă©tant Ă  TD, on prend Ă©videmment moins de risque qu’en postulant sur des postes provisoires Ă  l’annĂ©e !

·         Le choix de zones gĂ©ographiques

Un classement des zones gĂ©ographiques serait rĂ©alisĂ© avec, pour chacune, des prioritĂ©s : gĂ©ographique selon le lieu de rĂ©sidence, le niveau d’enseignement (mat ou Ă©lĂ©), possibilitĂ© d’ASH.

·         Le choix de circonscriptions

Comme pour la proposition précédente, sur chaque circonscription classée dans l’ordre de préférence, les priorités seraient énoncées.

 

Pour les 2 dernières propositions, l’opacitĂ© est Ă©vidente : comment vont ĂŞtre rĂ©partis les postes sur une mĂŞme zone avec des prioritĂ©s et barèmes similaires ? Pour le SE UNSA, le choix des postes par les collègues ne doit pas ĂŞtre remis en cause.


 

Attardons nous sur la 4ème :

·         Amphicorps ou amphigarnison 

Convocation des personnels le mercredi après-midi, attendre son tour et voir dĂ©filer/disparaĂ®tre les postes convoitĂ©s au fur et Ă  mesure avec le stress qui en dĂ©coule… avec des aberrations Ă©videntes : l’administration devra rembourser les frais de dĂ©placement de la centaine de collègues qui seront en 2ème phase, mais surtout, cela ne pourra se faire que sur leur temps de travail, c’est Ă  dire le temps de classe parce que les 108h sont Ă©puisĂ©es Ă  cette date. Les fĂ©dĂ©rations de parents d’élèves apprĂ©cieront.


 

Sous couvert d’harmonisation acadĂ©mique et de changement, la DASEN nous propose une rĂ©gression de 15 ans sur les modalitĂ©s d’affectations. En effet, depuis 15 ans, les dĂ©lĂ©guĂ©s du personnel et les diffĂ©rentes administrations ont fait progresser le mouvement, cherchant toujours Ă  adapter cette Ă©tape aux collègues et aux spĂ©cificitĂ©s audoises. 15 ans pour arriver Ă  une 2nd phase aboutie que bien des dĂ©partements nous envient avec un choix de postes, une transparence indĂ©niable et un travail efficace et respectueux avec la diper.

Ce que demande le SE-UNSA : le maintien du système actuel

  • possibilitĂ© pour les collègues de faire des vĹ“ux sur postes connus de tous, par internet. Ce système est performant, transparent, s’adapte aux spĂ©cificitĂ©s de notre dĂ©partement. Nous avons dĂ©veloppĂ© Ă  nouveau nos arguments. Ce mode opĂ©ratoire est beaucoup moins stressant qu’un amphi-corps et permet aux collègues de mieux aborder la prise de fonction dans leur future Ă©cole,
  • des opĂ©rations transparentes. Nous nous opposons donc Ă  une harmonisation acadĂ©mique, inutile, froide t coĂ»teuse qui ne serait pas bĂ©nĂ©fique aux collègues et Ă  l’efficacitĂ© du mouvement : au contraire !
  • un groupe de travail d’affectations de 2ème phase avec la DIPER, oĂą les personnels sont considĂ©rĂ©s, chaque cas Ă©tudiĂ© individuellement : de l’humain !
  • Nous sommes opposĂ©s par ailleurs Ă  un Ă©largissement des zones gĂ©ographiques du mouvement : lĂ  aussi cette mesure n’apporterait aucune plus -value au mouvement : nous resterons fermes et ne manquerons pas d'arguments.
  • Enfin, pour la continuitĂ© du service nous rappelons qu’avec le système que nous demandons, tous les personnels sans poste ont une affectation fin juin, en toute clartĂ©, en fonction de leurs voeux et de leur barème.

 

Si la situation s’enkystait, nul doute que le prochain ou la prochaine ministre de l’éducation nationale serait tenu au courant de cette situation, symptomatique d’une GRH balbutiante.

 
 
 
 
ALC