SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
CTSD du 9 fĂ©vrier de carte scolaire 1er degrĂ© : dĂ©claration et compte-rendu de l’UNSA-Education
Article publié le mardi 9 février 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

CTSD du 9 février 2016

 

Madame l’Inspectrice d’Académie,

Alors que seulement 21,5 postes d’enseignants avaient Ă©tĂ© crĂ©Ă©s entre 2012 et 2015 (malgrĂ© une augmentation de 368 Ă©lèves sur la pĂ©riode),  l’UNSA Ă©ducation tient Ă  exprimer sa satisfaction concernant la dotation de 30 postes dont bĂ©nĂ©ficiera l’Aude Ă  la rentrĂ©e 2016.

Cet effort est réel. Il devra se poursuivre dans les années futures de manière à donner à la loi de refondation de l’école, les moyens de ses ambitions, dans un département sempiternellement classé parmi les plus pauvres de France, où plus qu’ailleurs, des enfants n’ont que l’Ecole pour réussir et où la démographie progresse.

D’autres mesures auront une incidence sur les conditions d’apprentissage des Ă©lèves et les conditions d’enseignement des professeur(e)s, tels les classes de scolarisation des moins de 3 ans et les postes « plus de maĂ®tres que de classes Â».

Cependant, l’UNSA éducation regrette que dans les documents préparatoires à ce CTSD, aucune mesure ne concerne l’enseignement spécialisé. En effet, ces appuis, nécessaires aux élèves les plus fragiles, mériteraient un meilleur sort.

De plus, il manquerait dans l’Aude 70 places d’IME. Lorsque l’an dernier, L’UNSA Ă©ducation avait soulevĂ© le sous-effectif  enseignant Ă  l’IME de Narbonne, vous nous aviez rĂ©pondu qu’un chiffrage en heures des besoins Ă©tait en cours. OĂą en sommes-nous aujourd’hui ?

Dans l’actualitĂ©, nous avons observĂ© que la MunicipalitĂ© de Carcassonne nourrissait le projet de rĂ©cupĂ©rer les locaux de l’école « la prade Â», et d’affecter les Ă©lèves Ă  l’école Jean-Jaurès. Dans la presse, l’élue aux Ă©coles de Carcassonne indiquait que « rien n’était dĂ©cidĂ© Â». L’UNSA Ă©ducation s’étonne de voir les opĂ©rations de transferts d’école Ă  l’ordre du jour de ce CTSD. Mme l’Inspectrice d’AcadĂ©mie, pouvez-vous nous dire ce qu’il en est ?

L’UNSA éducation souhaite connaître vos priorités quant à l’utilisation des postes qui vous restent, et souligne qu’une plus-value pédagogique est absolument nécessaire dans le département, que ce soit en termes de renforcement de la brigade de formation continue, ou encore de création de postes d’Emala (postes de soutien pédagogique aux écoles rurales dispersées), mais encore auprès de l’école maternelle audoise qui sont les plus chargées en effectifs de l’académie, avec 26.7 élèves de moyenne par classe, particulièrement sur Narbonne.

L’UNSA Ă©ducation veut mettre en lumière les effectifs surchargĂ©s des Ă©coles suivantes : Ă  Carcassonne, l’école de Villalbe (27), l’école Gilsclard Cau de Maquens (27), l’école Marcellin-Berthelot (28.7), l’école maternelle des Castors (26.8), l’école Ă©lĂ©mentaire Fabre d’Eglantine (27.2),  l’école Ă©lĂ©mentaire de Villegailhenc (27.2), l’école maternelle de Palaja Ă  26.7, Ă  Castelnaudary l’école maternelle Brossolette (28.5), l’école maternelle Jean-Moulin (27) et l’école maternelle Le petit Prince (28.5), l’école maternelle de Pennautier (27.7), l’école Ă©lĂ©mentaire de Sigean (26.4), l’école Ă©lĂ©mentaire de Gruissan (26.2), l’école maternelle Casanova de Coursan (26.75), les Ă©coles Voltaire et Jean-Jaurès de Narbonne (26.3) et toutes les Ă©coles maternelles de Narbonne : Lamartine (27), Suzanne-Buisson (28), LĂ©on-Blum (26.3), HelvĂ©tie (26.75), Marx-Dormoy (27.5), Jules-Ferry (27.4), Fabre d’Eglantine (27), Marie-Curie (27), Pauline-Kergomard (27.4), Maria-Montessori (27.2)

L’UNSA éducation veut mettre en avant la situation des écoles du réseau d’éducation Brassens à Narbonne, où les moyennes des écoles Mathieu-Peyronne élémentaire et Emile-Zola sont élevées à 25 de moyenne par classe. Pour nous, ce CTSD ne peut ni contourner, ni repousser des annonces d’ouverture.

La ruralitĂ© est une caractĂ©ristique importante de notre dĂ©partement. En ce sens, l’amĂ©lioration des dĂ©charges des directeur(trice)s des Ă©coles Ă  deux classes, passant de 4 Ă  10 jours annuels  aura un coĂ»t de 372 jours en 2016/2017.

L’UNSA éducation considère qu’un minimum de 4 postes sera nécessaire pour couvrir ce besoin. Encore une fois, cet élément géographique, insuffisamment pris en compte, pèsera sur cette carte scolaire, car si l'augmentation des décharges des directions à 8 classes est bien prévue dans la dotation académique, celle des directions à deux classes ne l'est pas.

 


Compte-rendu

 

Fusion des écoles La Prade et Jean-Jaurès de Carcassonne

En préambule de ce CTSD, l'UNSA-éducation a demandé une clarification du projet de fusion des écoles carcassonnaises La Prade et Jean-Jaurès.

L'Inspectrice d'Académie a annoncé la volonté de la Mairie de Carcassonne de reporter ce projet de fusion à la rentrée 2017.

Vrai report ou enterrement de première classe ? L'avenir le dira. Quoiqu'il en soit, aucun personnel ne sera transféré de La Prade à Jaurès à la rentrée 2016.

 

La question gênante des décharges de direction des écoles à deux classes

A la rentrée 2016, les chantiers métiers auquel le SE-UNSA a systématiquement participé, ont abouti au changement des décharges des écoles à 8 classes (1/3 de décharge) et des écoles à 2 classes (10 jours de décharge par an).

Si les décharges des écoles de 8 classes ont été "financées" dans la dotation académique de 30 postes, nulle trace dans celle-ci des décharges des écoles à 2 classes...

Et pourtant.. elles comptent. Dans l'Aude, on en dénombre plus de 60. Cela équivaut à 4 postes, au moins...

L'IA indique que cela est globalisé... qu'une meilleure organisation des décharges contredira notre chiffrage...

Pour l'UNSA éducation, c'est vrai souci et il faudra bien prélever des moyens pour couvrir ce besoin. Rendez-vous à la rentrée.

 

Les seuils d'ouverture

L'IA annonce que les seuils d'ouverture se situent autour de 28 élèves/classe en élémentaire, 30 élèves/classe en maternelle et 25/élèves/classe en éducation prioritaire

 

Disparition des renforts de direction sur les écoles La Gravette, Jules-Ferry élé et Marcel-Pagnol de Carcassonne

L'IA indique fermer ces renforts par souci d'égalité avec les écoles de REP de Narbonne.

Dommage que l'égalité soit trop souvent alignée vers le bas.

 

Postes fléchés occitan

Deux postes fléchés occitan seront créés à Lézignan (Curie et Mistral)

 

La situation inquiétante des écoles maternelles de Narbonne

Dans l'Académie de Montpellier, les écoles maternelles audoises sont les plus chargées avec 26.70 élèves de moyenne par classe.

Dans l'Aude, c'est Narbonne qui décroche la palme des écoles maternelles surchargées... Lamartine (27), Suzanne-Buisson (28), Léon-Blum (26.3), Helvétie (26.75), Marx-Dormoy (27.5), Jules-Ferry (27.4), Fabre d’Eglantine (27), Marie-Curie (27), Pauline-Kergomard (27.4), Maria-Montessori (27.2)

MĂŞme chose pour les Ă©coles maternelles de REP avec par exemple Mathieu-Peyronne maternelle Ă  25 ou Charles-Perrault Ă  24.

L'UNSA éducation a mis en évidence cette situation inquiétante, en la mettant en perspective avec la hausse de la population narbonnaise.

L'IA a demandé aux IEN de Narbonne de prendre attache avec les responsables des affaires scolaires de la ville afin de trouver des solutions.

Vers la fin des postes de TRS

L'Inspectrice d'Académie annonce son souhait de fermer les postes de TRS, car ils se chevauchent avec l'implantation des postes de stagiaires.

L'UNSA éducation propose qu'une bonification soit accordée à la vingtaine de TRS audois, afin de retrouver un poste, sur plusieurs années, de manière à ne pas bloquer le mouvement.

 

La situation des écoles élémentaires Peyronne et Zola sur le REP Brassens de Narbonne

L'IA nous ayant indiqué que le seuil d'ouverture en REP était de 25 élèves de moyenne, l'UNSA éducation a insisté pour que des ouvertures de postes classes soient opérées immédiatement sur ces sites, car ensuite, le mécanisme des dérogations (aux motifs plus ou moins avouables) grêvera la mixité sociale.

De plus, les effectifs atteignent quasiment le seuil d'ouverture et les écoles REP de Narbonne ont des moyennes plus élevées que celles de Carcassonne.

L'Inspectrice d'Académie répond qu'elle met ces deux écoles (entre autres) sous surveillance pour ouverture.

Dommage parce que le prochain CTSD interviendra probablement en juin et d'ici là, les dérogations, facilitées par la Mairie de Narbonne, auront considérablement réduit les effectifs de ces écoles.

Tant pis pour le REP

Tant pis pour les enfants et leurs enseignants

Tant pis pour la mixité sociale et la Laïcité

 

Les Ă©coles sous surveillance d'ouverture et de fermeture

- Sous surveillance d'ouverture

Emile-Zola Narbonne, Mathieu-Peyronne élé Narbonne, Sigean, Moussan élé, Port La Nouvelle élé, Jean-Jaurès Narbonne, Leuc, Montferrand, Gruissan élé, Hameau de Montredon Carcassonne, Hameau de Maquens Carcassonne, Hameau de Villalbe Carcassonne.

- Sous surveillance de fermeture

Pennautier élé, Ouveillan élé, Portel des Corbières, Jean-Jaurès élé Carcassonne.

 

Ouvertures 26

Villemoustaussou Ă©lĂ©mentaire : 1 classe

Carcassonne : La Gravette : 1 classe + 1 poste « plus de maĂ®tres que de classes Â»

Cabrespine : 1 classe

Carcassonne Trencavel Ă©lĂ©mentaire : 1 classe

Carcassonne Jean-Jaurès : transfert des 4 postes de l’école « La Prade Â» (1 fermeture car 5 classes Ă  la Prade)

Carcassonne le petit prince (maternelle) : 1 classe « scolarisation des moins de 3 ans Â»

Alzonne primaire : 1 classe

Ferrals des Corbières : 1 classe

Sallèles d’Aude Ă©lĂ©mentaire : 1 classe

Saint Marcel d’Aude (primaire) : 1 classe

Saint-Nazaire d’Aude (primaire) : 1 classe

RPI Saint Couat d’Aude : 1 classe

RPI Montbrun des corbières/Moux : 1 classe

RPI Castelnau d’Aude/Tourouzelle/Escales : 1 classe

Cazilhac : 1 classe

Limoux Louis-Pasteur Ă©lĂ©mentaire : 1 classe

La Palme : 1 classe

Salles d’Aude maternelle : 1 classe

Narbonne Paul Bert maternelle : 1 classe « scolarisation des moins de 3 ans Â»

LĂ©zignan Alphonse-Daudet maternelle : 1 classe « scolarisation des moins de 3 ans Â» (mais fermeture de classe)

Castelnaudary Jean-Moulin Ă©lĂ©mentaire : 1 poste « plus de maĂ®tres que de classes Â»

Limoux Jean-Moulin Ă©lĂ©mentaire : 1 poste « plus de maĂ®tres que de classes Â»

Narbonne Pierre-Brossolette Ă©lĂ©mentaire : 1 poste « plus de maĂ®tres que de classes Â»

Narbonne Emile-Zola Ă©lĂ©mentaire : 1 poste « plus de maĂ®tres que de classes Â»

Carcassonne Jules-Ferry Ă©lĂ© : 1 poste de remplaçant TRBD

Narbonne LĂ©on-Blum Ă©lĂ© : 1 poste de remplaçant TRBD

 

 

Fermetures 10

RPI Sainte Eulalie/Villesèquelande : 1 classe

L'UNSA éducation observe que l'effectif réduit a permis une plus value pédagogique sur le site. Cela montre que quand l'Education a les moyens de fonctionner, ça marche.

Villegailhenc maternelle : 1 classe

Carcassonne La Prade Ă©lĂ©mentaire :

Une fermeture est prononcée par l'Inspectrice d'Académie. Clap de fin pour un épisode tortueux de fusion avortée.

Caunes-Minervois Ă©lementaire : 1 classe

Tous les indicateurs montrent une remontée des effectifs dès l'an prochain. Dommage pour les élèves et pour l'équipe.

Conilhac-Corbières : 1 poste

Sur Conilhac, la livraison de 30 logement sociaux en 2016/2017 amènera un surcroît d'élèves qui débouchera à court terme sur une ouverture. Dommage de casser la cohésion d'une équipe dans ces conditions.

Sallèles d’Aude maternelle : 1 classe

LĂ©zignan Alphonse Daudet : 1 classe (et ouverture d’un poste « scola des – de 3 ans Â»)

Lauraguel : 1 classe

Cuxac d’Aude maternelle : 1 classe

Carcassonne Paul-Lacombe maternelle : 1 classe

Rarrisime, la Mairie de Carcassonne a choisi de fermer cette Ă©cole en ne l'alimentant plus... Dommage !

 

VOTE

des organisations syndicales

UNSA Ă©ducation : contre

SNALC : contre

FO : contre

FSU : abstention

 

L'UNSA éducation a voté contre cette répartition car elle ne permet pas aux écoles de REP narbonnaises et aux écoles les plus chargées (Sigean, etc) d'obtenir des ouvertures.

Le fait qu'il n'y ait pas eu de vote unanime contre la proposition de l'Inspectrice d'Académie empêche une renégociation des répartitions dans les 8 jours. Prochain CTSD en juin ou selon l'IA, il restera 13.95 postes à distribuer.

 

Les représentants UNSA éducation au CTSD

Magali Ferrand, Denise Baro-Delorme, Yannick Salsegnac, RĂ©my-Charles Sirvent

 

 
 
 
 
ALC