SECTION SE-Unsa des ALPES MARITIMES - 7 RUE MIRON - 06000 NICE
Tél. 09 52 11 13 93 - Fax. 09 57 11 13 93 - Por. 06 51 44 39 17 - 06@se-unsa.org

 
L’UNSA EDUCATION reçue en Audience par le nouveau Recteur ... Mr Emmanuel Ethis
Article publié le vendredi 13 novembre 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

                

Syndicat des Enseignants
Le Sampolo 1
Rue Reymonenq
 
83200 TOULON
04 94 92 49 20

Enseignants de l’UNSA

Section Académique de Nice
Patrice GOUDIGUEN, secrĂ©taire  acadĂ©mique

 

Le Recteur Emmanuel Ethis accompagné de son directeur de cabinet, du Secrétaire général et de la DRH nous a reçus en audience le 02 novembre. La délégation était la suivante Vincent Gomez secrétaire régional Unsa Éducation, Lionel Le Guen Secrétaire régional adjoint pour l’académie de Nice, Olivier Gagnaire du Se Unsa en charge des Lycées et collèges, Christophe Ducou Secrétaire départemental Unsa Éducation 83 et Patrice Goudiguen secrétaire académique du Se unsa. Hélène Fouques du Snies unsa faisait partie de la délégation mais pour des raisons impérieuses n’a pu être des nôtres.

 

En premier lieu nous avons abordĂ© le thème des infirmières. La  nouvelle circulaire traitant des missions des infirmières peut avoir des consĂ©quences sur les Ă©lèves. En effet, la venue de l’infirmière dans les Ă©coles n’est plus systĂ©matique. Cela pourra  engendrer des difficultĂ©s pour les Ă©lèves dans le premier degrĂ©. Le recteur est bien conscient du problème et sensible aux arguments.

 

En deuxième point nous avons Ă©voquĂ© le NBI « handicap Â» qui n’est pas attribuĂ© de façon uniforme dans l’acadĂ©mie. Seuls 2 EPLE en sont bĂ©nĂ©ficiaires. Le Recteur s’est renseignĂ© et la rĂ©ponse de la centrale est toujours la mĂŞme : la question est en cours de traitement Â». il a convenu que tous les personnels ayant droit devaient bĂ©nĂ©ficier de la dite NBI.

 

Notre deuxième point concernait notre inquiĂ©tude sur la formation des enseignants du premier degrĂ© et leur temps de travail. En effet si nos avons soutenu la rĂ©forme des rythmes scolaires, nous ne voudrions pas que certains collègues se sentent lĂ©sĂ©s lors des formations. Les formations terminant Ă  16h30, les collègues font 45 minutes d’heure supplĂ©mentaire « gratuitement Â». Nous avons aussi rappelĂ© que l’accord sur l’aide administrative des directeurs d’école n’est pas respectĂ© ou mal respectĂ©.

Puis nous avons interrogé le Recteur sur la réforme des collèges.

Les langues vivantes Ă©trangères : ConformĂ©ment Ă  la circulaire d’application de la rĂ©forme du collège et Ă  la circulaire relative Ă  la carte acadĂ©mique des langues vivantes venant de paraitre, l’ UNSA a demandĂ© :

-          Un redĂ©ploiement des moyens en LV anciennement consacrĂ©s Ă  une minoritĂ© d’élèves vers l’ensemble des Ă©lèves pour mieux apprendre et pratiquer les LV.

-          Une diversification de l’offre de LV du CP au lycĂ©e sur toute notre acadĂ©mie.

-          Le maintien des classes bilingues, au nom de cette continuitĂ© pĂ©dagogique Ă©voquĂ©e par la rĂ©forme, partout oĂą la rĂ©forme le permet. Voire mĂŞme de dĂ©velopper certaines langues comme l’allemand et l’italien lĂ  oĂą elle n’existe pas.

-          Tenir compte des spĂ©cificitĂ©s locales (les Alpes Maritimes, du fait de sa frontière, sont imprĂ©gnĂ©es de la culture et de l’histoire italienne)

Le Recteur semble partager notre analyse. Sur les moyens d’y parvenir, l’ UNSA sera attentif et porteuse de propositions. L’UNSA Éducation sera présente à toutes les phases et dans toutes les instances de la mise en place de la réforme, à commencer par sa participation à la commission académique des langues vivantes qui doit se réunir rapidement.

La situation des professeurs documentalistes :

les nouveaux dĂ©crets relatifs aux obligations de service combinĂ©s Ă  la mise en place de la rĂ©forme sont une opportunitĂ©. Nos collègues professeurs documentalistes doivent se voir reconnaĂ®tre leur mission d’enseignement Ă  la hauteur de leurs compĂ©tences et de leur investissement quotidien. Le SE UNSA a demandĂ© :

-          Qu’un rappel soit fait sur le dĂ©compte des heures d’enseignement donnĂ©es lĂ  oĂą il n’est pas mis en place conformĂ©ment Ă  la rĂ©glementation Ă  savoir qu’une heure d’enseignement inscrite Ă  la grille horaire rĂ©glementaire des Ă©lèves soit dĂ©comptĂ©e pour 2H dans le service de 30H.

-          Une rĂ©ponse rapide Ă  la mise en oeuvre de la pondĂ©ration 1,1 H dans les collèges REP+.

 

La formation mise en place pour la rĂ©forme du collège :

la formation des personnels doit se faire dans le respect de leur condition et de leur charge de travail. L’accent doit ĂŞtre mis sur son aspect pratique et concret. Une formation se contentant de vanter les bienfaits de la rĂ©forme par un biais thĂ©orique et purement rĂ©glementaire serait une perte de temps pour nos collègues, susciterait de l’incomprĂ©hension et ne viserait aucunement une appropriation de la rĂ©forme par les collègues. C’est pourquoi, le SE UNSA a renouvelĂ© ses demandes :

-          Une formation effective garantie pour tous les collègues sur les 5 jours annoncĂ©s par le Recteur en juin.

-          Une formation pratique permettant aux personnels de se doter d’outils (mise en place simple et concrète des EPI et de l’AP par exemple) et des procĂ©dures Ă  mettre en place dans les instances locales du collège (conseil pĂ©dagogique, conseil d’administration, conseil d’enseignement).

-          Aucune formation ne doit se faire hors temps de travail hebdomadaire excluant ainsi les abus que nous avons constatĂ©s et dĂ©noncĂ©s dans d’autres acadĂ©mies. Les journĂ©es banalisĂ©es sur les horaires hebdomadaires, sur le temps de rattrapage du lundi de PentecĂ´te sont Ă  mettre en Ĺ“uvre.

La situation des personnels administratifs a aussi été évoquée. Leur charge de travail a considérablement augmenté depuis une dizaine d’années. Tant dans les services que dans le supérieur et dans les EPLE , la situation est critique. L’Unsa a demandé au Recteur de plaider auprès de la centrale pour que lors des prochains arbitrages budgétaires, l’académie de Nice soit dotée de personnels administratifs en plus. Ceci compenserait les années noires de 2007 à 2012 où l’académie a perdu plus 50 emplois, ces surpressions conjuguées à des ouvertures d’EPLE ont considérablement dégradé les conditions de travail.

Cette audience s’est déroulée dans une ambiance cordiale. Le Recteur nous a rappelé son attachement au dialogue social et nous a donné rendez-vous pour une prochaine audience au premier trimestre 2016.

 

Syndicat des Enseignants -UNSA    Le Sampolo 1   Rue V. Reymonenq    83200 TOULON

TĂ©l. : 04 94 92 49 20 - 06 16 97 80 16  Fax : 04 94 91 52 03 

    E-Mail :ac-nice@se-unsa.org

 

 
 
 
 
ALC