SECTION SE-Unsa des ALPES MARITIMES - 7 RUE MIRON - 06000 NICE
Tél. 09 52 11 13 93 - Fax. 09 57 11 13 93 - Por. 06 51 44 39 17 - 06@se-unsa.org

 
Comite de suivi départemental de la reforme des rythmes scolaires 11 décembre 2014
Article publié le vendredi 19 décembre 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

L’IA  informe que les absents , dont monsieur Ciotti  prĂ©sident du CONSEIL GENERAL, se sont excusĂ©s et salue les prĂ©sents.

L’objectif de cette réunion est de dresser un premier bilan de la mise en place des rythmes et créer les conditions de la réussite de tous les élèves.

Ce premier comité arrive tôt et c’est volontaire afin de pouvoir réaliser des réajustements nécessaires.

Un inventaire de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas a été réalisé.

La CAF fourni un bilan des aides attribuées (CF document)

Elle se tient Ă  la disposition de tous les partenaires pour leur donner des informations.

La somme allouée est de 54 euros par enfant et par année scolaire.

M.Barbet (inspecteur de la direction départementale e la jeunesse et des sports , chef du service jeunesse et vie associative à la direction départementale de la cohésion sociale ) informe que de nouveaux diplômes vont être crées pour les encadrants (périscolaire)

Mme FAMELART , CPD chargĂ©e de mission rythmes Scolaire, fait la lecture du rapport du comitĂ© des rythmes :

Le comitĂ© national s’est rĂ©uni 5 fois en 2014 .

Les premiers constats gĂ©nĂ©raux : de nombreux dĂ©bats ont eu lieu.

  • L’enfant qui apprend doit ĂŞtre au cĹ“ur de la rĂ©flexion.
  • La collĂ©gialitĂ© des Ă©coles est renforcĂ©e.
  • Aspect positif des 5 matinĂ©es.
  • La recentration des directeurs dans leur rĂ´le auprès des familles.

Le ComitĂ© fait des recommandations :

  • DĂ©passer l’aspect organisationnel  pour entrer dans les prĂ©occupations pĂ©dagogiques.
  • Ne pas hiĂ©rarchiser les enseignements , mettre en avant la transversalitĂ©.
  • Travailler sur la place des rĂ©crĂ©s.
  • GĂ©rer la maternelle et l’élĂ©mentaire.
  • La place des parents.
  • Attention portĂ©e Ă  la subjectivitĂ©
  • Vigilance sur la place et contenus des APC.

Point d’étape sur la rentrĂ©e :

Sur 122 communes, 101 ont mis en place le décret.

Tous les cas de figures sont listĂ©es : on constate qu’aucune n’a fait le choix du samedi matin.

Il faut recaler le temps de l’enfant sur les nouveaux rythmes.

Il faut aussi mettre de la cohérence entre les différents acteurs.

D’oĂą la nĂ©cessitĂ© :

- d’avoir des personnels qualifiés (avec l’aide la CAF)

- de créer des temps de concertation communs entre les enseignants et les animateurs du périscolaire.

 

Une enquête a été menée auprès des maires sur la mise en place des nouveaux rythmes (enquête envoyée le 10 novembre 2014).

On a Ă©tabli la liste des communes qui ont un PEDT : 75% des communes en ont un

Un travail d’accompagnement des communes pour avoir des animateurs

Nécessité d’établir une étude des structures périscolaires

Ainsi qu’une étude de l’environnement

Nécessité d’avoir des animateurs qualifiés pour les animations sportives.

 

Le reprĂ©sentant des PEP pose la question de savoir si les Ă©lèves handicapĂ©s ont accès aux  TAE

On note également le pb des sorties scolaires limitées pour manque de temps

Mme FAMELART fournira le diaporama commentĂ© par ses soins et distribue :

  • un guide pratique  pour des activitĂ©s pĂ©riscolaires de qualitĂ©
  • un document des allocations familiales : le point sur les rythmes Ă©ducatifs
  • un tableau de traitement par la branche famille du secteur pĂ©riscolaire Ă  la suite de la mise en place des rythmes.

 

Le SE-UNSA a demandé que les PEDT puissent être mutualisés afin de généraliser les bonnes pratiques mises en place dans certaines communes.

Le SE-UNSA, favorable à mise en place de nouveaux rythmes scolaires sur 9 1/2 journées, est attaché à la régularité des horaires tout au long de la semaine.

 
 
 
 
ALC