SECTION SE-Unsa des ALPES MARITIMES - 7 RUE MIRON - 06000 NICE
Tél. 09 52 11 13 93 - Fax. 09 57 11 13 93 - Por. 06 51 44 39 17 - 06@se-unsa.org

 
Lettr’info n° 703
Article publié le mardi 18 décembre 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

La lettre des enseignants de l'UNSA des Alpes-Maritimes

N° 703 -  Mardi 18 dĂ©cembre 2012

 

Rythmes & Refondation : un nécessaire point d'éclairage

  La valse des annonces, contre-annonces, changements d'orientation… a plus que durĂ©.

Lors du CSE du 14 dĂ©cembre, le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du SE-Unsa  a interpellĂ© directement le Ministre pour lui demander que cesse ce flou une bonne fois pour toutes.

Monsieur le Ministre,

L’UNSA-Éducation vient d’évoquer longuement la partie visible de la loi d’orientation et de son annexe. Permettez-moi de revenir ici sur un aspect absent de la loi, mais bien présent dans l’esprit de nos collègues et qui est l’objet de toutes leurs préoccupations : je veux parler des rythmes scolaires.

Sujet important puisqu’il touche à la réussite de nos élèves.
Sujet important puisqu’il impacte les conditions de travail de nos collègues.

C’est cette équation, assurer la réussite de nos élèves sans dégrader les conditions de travail des enseignants, que vous devez résoudre monsieur le ministre.

J’ai bien entendu la détermination du Président de la République, tout comme la vôtre de voir ce dossier avancer. Mais, vous le savez, et l’expérience le montre : le volontarisme politique ne peut se suffire à lui-même. Il faut que le message soit clair, il faut que les personnels se l’approprient. Il y faut aussi de la constance et de la méthode.

La mĂ©thode n’est pas accessoire en la matière. Elle  permet justement de clarifier le message, de rendre lisibles les intentions, de permettre de se projeter et in fine de s’approprier un projet pour le faire vivre.
Aujourd’hui c’est la confusion et l’absence de lisibilité qui règnent. Depuis des semaines, ce dossier est traité au fil de l’eau, au gré du vent et des humeurs.

Alors même que sur cette question des rythmes à l’école primaire, nos collègues sont divisés, dubitatifs, inquiets, rien n’est en mesure de les rassurer aujourd’hui. Votre message comme votre action restent illisibles par les personnels. L’absence de calendrier prévisionnel des discussions, de perspective clairement affichée ne créé pas aujourd’hui les conditions d’un dialogue serein et constructif.

Alors que vous avez ouvert ce dossier il y a déjà 6 mois, ce qui en ressort ce sont les atermoiements, les hésitations, les volte-face, et les imprécisions, autant de signes d’une grande impréparation.

Pour le SE-Unsa, je le répète, réussite des élèves et amélioration des conditions de travail des personnels sont indissociables et doivent donc être traitées dans un même mouvement. Pour nous, l’un ne va pas sans l’autre. Il est donc plus que temps de lever le voile sur vos intentions et de répondre concrètement à ces deux aspects. C’est d’autant plus important qu’une fois les décisions enfin arrêtées, il reviendra aux équipes éducatives de décliner sur les territoires, avec l’ensemble des acteurs concernés, cette nouvelle organisation du temps de l’élève.

Alors, Monsieur le Ministre, il faut avancer. Mieux, il faut aboutir ! Dans l’intérêt des élèves bien sûr, mais pas au détriment des enseignants.

Compte-tenu des positions divergentes et de l’absence de revendications communes, le SE-UNSA ne se joint pas à l'appel à manifester le mercredi 19 décembre à Nice mais se réserve le droit d’appeler à la mobilisation ultérieurement lorsque les négociations sur les rythmes reprendront en janvier.

Pour la préservation du pouvoir d’achat des enseignants : signez les pétitions Isoe 1er et 2nd degrés

                   

L’ISOE pour les PE, on la veut !         ISOE : La revalo, je la veux !


Syndicat des Enseignants - UNSa 06  
2, route de Turin  -  06300 Nice      

Tel : 0 952 111 393    Fax: 0 957 111 393   06@se-unsa.org 

 
 
 
 
 
ALC