SECTION SE-Unsa des ALPES MARITIMES - 7 RUE MIRON - 06000 NICE
Tél. 09 52 11 13 93 - Fax. 09 57 11 13 93 - Por. 06 51 44 39 17 - 06@se-unsa.org

 
DĆ©cĆØs tragique de 2 Ć©tudiants : Intervention du SNPTES-UNSA au CHS de lā€™UTV du 06/11/12
Article publié le vendredi 9 novembre 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

UniversitƩ du Sud Toulon Var :

 Intervention du SNPTES-UNSA

au CHS de lā€™UTV du mardi 6 novembre 2012

 

Nos jeunes viennent aĢ€ lā€™universiteĢ pour grandir et non pas pour mourir. Aujourdā€™hui, parce que deux de nos jeunes sont morts, nous entrons dans une autre dimension. Avant dā€™eĢ‚tre serviteurs de ce service public, nous sommes parents : nous venons, tous, de perdre deux de nos enfants.
Qui sont les responsables ?Deux enqueĢ‚tes sont ouvertes : une judiciaire, une administrative.
En tant que parents, serviteurs du service public, citoyens, nous nous honorerons en participant dā€™une facĢ§on franche et sinceĢ€re aĢ€ ces deux enqueĢ‚tes.
Les conclusions de ces deux enqueĢ‚tes ne seront pas communiqueĢes immeĢdiatement.
Dans lā€™attente de ces conclusions, parce que nous savons que la responsabiliteĢ du chef dā€™eĢtablissement est engageĢe, car il est chef dā€™eĢtablissement, nous tenons aĢ€ affirmer que nous ne consideĢrons pas M. Saillard comme responsable, encore moins coupable, de ce drame.
Nous tenons aĢ€ preĢciser que nous nā€™avons pas soutenu M. Saillard lors de son eĢlection aĢ€ la preĢsidence de lā€™universiteĢ et quā€™aujourdā€™hui nos divergences restent nombreuses.
Il sā€™agit donc dā€™une deĢclaration de conscience.
Quant aux enqueĢ‚tes, elles doivent eĢ‚tre meneĢes de facĢ§on sereine et permettre la lisibiliteĢ des responsabiliteĢs individuelles et collectives qui devront apparaiĢ‚tre dans les conclusions : cā€™est un devoir de meĢmoire pour nos enfants.
OuĢ€ sont les responsabiliteĢs, qui sont les responsables ?
Il est inutile de nous faire la deĢmonstration quā€™il sā€™agissait dā€™un pheĢnomeĢ€ne surnaturel, dā€™une pluie deĢcennale, voire centennale. Dans notre reĢgion, nous subissons en permanence ces microclimats : ignorer cet eĢtat de fait, cā€™est ignorer une reĢaliteĢ facilement deĢmontrable.
Et nous pouvons argumenter en nous appuyant sur de nombreuses archives dont les bilans de pluviomeĢtrie locaux de la station de Toulon : le recensement des pluies dā€™orages, entre1969 et 1978, montre un maximum important en aouĢ‚t, septembre et octobre. Quant aĢ€ la dureĢe des orages observeĢs en automne, elle est deux fois supeĢrieure aĢ€ celle du reste de lā€™anneĢe.

Dā€™autres documents officiels deĢmontrent clairement par eĢcrit que nos preĢcipitations orageuses sont typiquement meĢditerraneĢennes. Quā€™elles peuvent atteindre 125 mm par jour (SyntheĢ€se nationale sur les crues des petits bassins versants, MinisteĢ€re de lā€™Agriculture).
Lā€™urbanisation en amont de lā€™universiteĢ
Au-delaĢ€ de la RN 98, sur les deux cents hectares de terres agricoles du chaĢ‚teau Redon, est venu sā€™implanter, en 1979, EuromarcheĢ. Dix ans plus tard, Carrefour acheĢ€te EuromarcheĢ, et lā€™urbanisation devient progressivement croissante entre le croissement de La Bigue (aĢ€ lā€™Ouest) et La Pauline (aĢ€ lā€™Est) :
-  Grand Var,
-  Grand Var Est,
-  Grand Var Sud
-  Et aĢ€ lā€™Ouest de ces deux cents hectares, Valgora.
Toitures, beĢton, goudron : lors des orages, lā€™eau de pluie ne peut plus sā€™infiltrer. Elle est dans lā€™obligation de trouver un autre chemin. Le passage par lā€™universiteĢ en contrebas devient incontournable.
Le bassin versant eĢtant totalement urbaniseĢ, il est incontournable que lā€™ancestral Pierrascas, deĢjaĢ€ mis en charge, ne suffit plus : il est incontournable que son lit majeur soit systeĢmatiquement satureĢ lors de crues urbaines.
Lā€™urbanisation universitaire
En 1969, sā€™installe lā€™IUT de Toulon. Suivent, en 1970, le Centre Universitaire de Toulon, en 1979, lā€™UniversiteĢ de Toulon-Var, entre la RN 98 au Nord, le CD 29 au Sud, la colline du Thouar aĢ€ lā€™Ouest et la colline de La Pauline aĢ€ lā€™Est,
Sur ses quarante hectares, de nombreux baĢ‚timents sont construits sur un sous-sol (partie Est) gorgeĢ dā€™eau.
Le campus au fond dā€™un entonnoir
Au Nord (en amont) les 200 hectares du chaĢ‚teau Redon transformeĢs lors de temps de pluie en impluvium. En aval, bloqueĢ entre deux collines, le campus est un passage obligeĢ pour ces eaux de pluie qui deĢvalent. Cā€™est le fond de lā€™entonnoir.
Des inondations aĢ€ reĢpeĢtition, dont celle du 26 octobre 2012
Le campus de la Garde est inondeĢ de facĢ§on cyclique depuis les anneĢes 1990; cela par le deĢbordement du lit majeur du Pierrascas. Et depuis quelques anneĢes, cā€™est aussi une vague dā€™eau qui envahit le parking Nord de lā€™IUT. Au fil des ans, cela va en sā€™aggravant. Les personnels les plus anciens peuvent en teĢmoigner. DiffeĢrents constats ont eĢteĢ eĢtablis, dont certains en CHS. Est-ce lieĢ aĢ€ lā€™urbanisation totale des terres agricoles du chaĢ‚teau Redon : cā€™est eĢvident. Mais la couverture du canal longeant la RN 98, canal deĢjaĢ€ recalibreĢ dans le passeĢ, nā€™a pas amoindri le pheĢnomeĢ€ne : bien au contraire.
Nous insistons sur lā€™aspect systeĢmatique, depuis quelques anneĢes, lors de preĢcipitations orageuses, de cette vague dā€™eau arrivant de la RN 98, en face du baĢ‚timent E (geĢnie eĢlectrique de lā€™IUT). Avant, cette vague eĢtait pieĢgeĢe par le canal qui longe la RN 98 : cela nā€™est plus possible car ce canal, de plus de cent meĢ€tres de long et six meĢ€tres de large, a eĢteĢ couvert. Les deux avaloirs de remplacement sont insuffisants, voire insignifiants.

Le 26 octobre 2012, de nombreux teĢmoins signalent une importante vague dā€™eau qui peĢneĢ€tre par le Nord du campus, aĢ€ partir de la porte dā€™entreĢe incluse jusquā€™au portail se trouvant au pied de la passerelle traversant la RN 98. De lā€™eau rouge en grande quantiteĢ est signaleĢe par des teĢmoins sur le parking GMP, en direction du parking GE. Un minimum de quarante centimeĢ€tres dā€™hauteur dā€™eau est citeĢ. Ces eaux traversent le parking Nord du baĢ‚timent EVE et se dirigent entre les baĢ‚timents EVE, V, Vprime. Quarante centimeĢ€tres minimum reste le chiffre souvent citeĢ. A droite, ces eaux vont rejoindre les eaux du Pierrascas qui a deĢbordeĢ. A gauche, elles vont traverser entre le baĢ‚timent S et le baĢ‚timent Rprime et transformer un ruisselet en torrent dā€™eau boueuse. MeĢ‚me si ces quelques lignes sont eĢcrites aĢ€ partir de teĢmoignages subjectifs, nous devions les eĢcrire.
Des reĢponses immeĢdiates
Dans lā€™immeĢdiat, nous demandons :
-  la seĢcurisation de tous les abords du ruisseau Pierrascas et du canal de
ruissellement qui sā€™est transformeĢ en torrent meurtrier,
-  la communication du document de lā€™UTV, reĢaliseĢ par S.A.E. : Ā« Projet : lutte
contre lā€™inondation et protection des berges Ā»,
-  la communication du contenu de Ā« la mission de maiĢ‚trise dā€™Å“uvre concernant
lā€™opeĢration dā€™ameĢnagement du Pierrascas Ā», proceĢdure adapteĢe proposeĢe par
lā€™UTV dont la date limite de reĢception eĢtait le 29 octobre 2012,
-  la communication de la position sur les risques dā€™inondation dans la zone du campus de La Garde du directeur de la DDTM Var,
-  la communication du PER de 1989 de la commune de La Garde,
-  la communication du PER de 2011 de la commune de La Garde,
-  la communication dā€™un eĢventuel scheĢma directeur immobilier et dā€™ameĢnagement de lā€™universiteĢ de Toulon-Var,
-  la transformation du Pierrascas en fosseĢ de drainage efficace,
-  la suppression de la couverture construite sur le canal longeant au Nord lā€™universiteĢ et la RN 98 car les deux avaloirs sont insignifiants,
-  les recensements :
des reĢseaux pluviaux de cette aire de 200 hectares autour du chaĢ‚teau Redon (anciennement terres agricoles) qui sā€™est transformeĢe, en amont de lā€™universiteĢ, en impluvium, puis des constructions et/ou des mises aĢ€ niveau,
Ā« bassin de reĢtention Ā» sur lā€™aire comprise entre La Bigue et La Pauline, puis des constructions et/ou des mises aĢ€ niveau,
du controĢ‚le du fonctionnement de ce(s) bassin(s) dont la capaciteĢ de reĢduction des deĢbits de pointe de lā€™exutoire, le(s) dimensionnement(s) normaliseĢ(s), la transparence concernant les conditions, le domaine dā€™utilisation et lā€™entretien, puis des corrections, des constructions et/ou des mises aĢ€ niveau,
-  la reĢcupeĢration des eaux intramuros venant de lā€™Ouest et un deĢtournement vers le canal se trouvant (au Nord) sur la RN 98 et rejoignant Le Pierrascas.
-  la veĢrification de la nouvelle construction intramuros, situeĢe sur la colline du Thouar : est-elle aux normes HQE et ouĢ€ vont ses rejets pluviaux ? Sont-ils des probleĢ€mes suppleĢmentaires intramuros ? Nous proposons que ces rejets rejoignent le canal longeant la RN 98,
-  la veĢrification des possibiliteĢs de rejet des eaux de pluie tombant sur lā€™aire du campus, en direction du CD 29 et lā€™acceptation de ces eaux de pluie sur le secteur de La Planquette,
-  un suivi officiel des deĢbits dans Le Pierrascas,
-  des alarmes de monteĢes dā€™eau,
-  La mise en place dā€™un PPMS aĢ€ lā€™UTV (Plan Particulier de Mise en SeĢcuriteĢ face
aux risques majeurs ā€“ Circulaire nĀ°2002-119 du 29 mai 2002), dont un plan
dā€™eĢvacuation de lā€™universiteĢ,
-  Le recensement du reĢseau pluvial intramuros, la veĢrification et lā€™entretien
obligatoire au moins une fois par an, deĢbut septembre,
-  un plan de traitement des eaux de pluie de lā€™impluvium de 200 hectares du chaĢ‚teau Redon. Les pollutions venant de ce type dā€™agglomeĢration sont les MES dont des composeĢs organiques, des hydrocarbures et des meĢtaux lourds.
Nous avons reĢaliseĢ ces pages en consultant de nombreux personnels de lā€™UTV teĢmoins des nombreuses preĢcipitations qui inondent cycliquement ce campus, dont celle du 26 octobre 2012.
Nous avons reĢaliseĢ ces pages en consultant de nombreuses archives dont :
-  Le Dossier preĢalable au contrat de baie de la rade de Toulon (TPM),
-  Le Contrat de baie de la rade de Toulon (TPM),
-  TPM : 10 ans dā€™actions aĢ€ vos coĢ‚teĢs 2002-2012 (page 5)
-  La lutte communautaire contre les inondations (Publication TPM-nĀ°30-nov/deĢc 2011-page 7)
-  Le document dā€™Orientations GeĢneĢrales du SCoT approuveĢ le 16 octobre 2009
Et en eĢcoutant la confeĢrence de M. Georges Olivari, Hydrobiologiste et directeur de la Maison de lā€™Eau de Barjols, confeĢrence enregistreĢe en 2003 :

 

http://www.dailymotion.com/video/x8k08o_les-inondations-dans-le-var-confere_creation

 
 
 
 
ALC