SECTION SE-Unsa des ALPES MARITIMES - 7 RUE MIRON - 06300 NICE
Tél. 09 52 11 13 93 - Fax. 09 57 11 13 93 - Por. 06 51 44 39 17 - 06@se-unsa.org

 
2nd degrĂ© : Mentions complĂ©mentaires
Article publié le jeudi 15 février 2007.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Mentions complémentaires

 
Nouveaux textes sur la mise en œuvre des mentions complémentaires.
  
Le ministère vient de publier au JO du 13 février 3 nouveaux textes qui concernent les mentions complémentaires.
 
>>Rappel 
Les mentions complémentaires ont été instaurées par l’arrêté du 26 juillet 2005. Ce texte permet aux candidats des CAPES et CAPEPS qui le souhaitent, de présenter lors des épreuves du concours, une mention complémentaire dans une autre valence.
Pour pouvoir enseigner dans cette valence, les laurĂ©ats du concours doivent non seulement avoir rĂ©ussi les Ă©preuves de la mention complĂ©mentaire mais doivent avoir suivi une formation spĂ©cifique en IUFM. A l’issue de la formation, ils se voient dĂ©livrer un « certificat de validation de la mention complĂ©mentaire Â».
A la session 2006 des concours, 7500 candidats se sont inscrits pour passer la mention complémentaire, 33 ont été reçus. Le succès est donc tout relatif. Pour la session 2007, le ministère annonce 8500 inscriptions.
 
 
>>Les conditions d’obtention de la mention complémentaire
 
L’arrĂŞtĂ© du 12 fĂ©vrier traite de la situation des stagiaires et de celle des titulaires :
 
Pour les STAGIAIRES, il prĂ©cise que :
-          tous les stagiaires qui ont obtenu une mention complĂ©mentaire DOIVENT suivre une formation adaptĂ©e en IUFM au cours de leur annĂ©e de stage.
-          cette formation n’entre pas en compte dans le cadre de la validation finale au CAPES ou au CAPEPS
-          un certificat attestant de l’attribution de la mention complĂ©mentaire est dĂ©livrĂ© par le recteur, sur avis favorable de l’IUFM.
 
Pour les TITULAIRES, il prĂ©cise que :
-          Tout titulaire peut, dans le cadre de la reconnaissance des acquis de l’expĂ©rience professionnelle, peut devenir titulaire d’une mention complĂ©mentaire dans les disciplines qui en relèvent
-          Pour cela, il doit avoir assurĂ© un service hebdomadaire d’au moins trois heures hebdomadaire ou un service annuel Ă©quivalent pendant au moins trois annĂ©es au cours des cinq dernières annĂ©es scolaires qui prĂ©cèdent la candidature 
ET
Assurer, au titre de l’année scolaire au cours de laquelle il fait acte de candidature, un service d’au moins trois heures dans la discipline de la mention complémentaire.
-          L’enseignant qui remplit les conditions doit dĂ©poser sa candidature auprès du rectorat. Un IPR Ă©value l’enseignant dans sa classe et procède Ă  un entretien. La reconnaissance des acquis de l’expĂ©rience, est ensuite validĂ©e – ou non- par le Recteur.
 
>> Les conditions de rémunération
Le décret du 12 février prévoit l’attribution d’une prime aux enseignants qui dispensent au cours d’une même année scolaire un service dans deux disciplines, dont au moins trois heures hebdomadaires dans la discipline de la mention complémentaire.
 
Le montant annuel de cette prime est arrĂŞtĂ© Ă  :
1200 euros pour un enseignement hebdomadaire de 3 Ă  6 heures
1500 euros pour un enseignement hebdomadaire au-delĂ  de 6 heures.
Elle est versée mensuellement.
 
>>Le commentaire du syndicat
Visiblement le ministre met en Ĺ“uvre une politique volontariste pour dĂ©velopper la « bivalence Â» des enseignants. Il reste dans le domaine du volontariat des enseignants et assortit son orientation de mesures financières non nĂ©gligeables.
La reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle est une première. Elle reconnait des situations de fait dans certains établissements… et risque de faire recette auprès des collègues certifiés ou professeurs d’EPS concernés.
Ceci Ă©tant, rien n’est dit sur la formation initiale des stagiaires (quels contenus ? sur quels temps en IUFM ?) ni sur une formation continue des titulaires qui devrait accompagner la validation des acquis de l’expĂ©rience.
Les PLP sont exclus de ce dispositif…. mais ne voient pas pour autant leur rĂ©munĂ©ration croĂ®tre pour motif de « bivalence Â»â€¦
 
En pièces jointe : les textes "zippés"
  • Conc Mention Complementaire Arr 07-02-12.rtf
  • Conc Mention Complementaire D 2007-188 12-02-07 Prime.rtf
  • Conc Mention Complementaire NS 06-076.doc
  • Conc Mention Compl‚mentaire Arr 05-08-10.doc
  • Conc Mention Compl‚mentaire Arr 07-02-12 Montant prime.rtf

 
 
 
 
ALC