SECTION SE-Unsa des ALPES MARITIMES - 7 RUE MIRON - 06000 NICE
Tél. 09 52 11 13 93 - Fax. 09 57 11 13 93 - Por. 06 51 44 39 17 - 06@se-unsa.org

 
CTSD 06 du 02/07/12
Article publié le jeudi 5 juillet 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

CTSD du 2 juillet 2012

Fermetures / ouvertures de classes / de postes / pour la rentrée 2012 dans le 1er degré


2 levées de blocage
• EEPU Seranon
• EMPU Rosemarines - Carros


8 ouvertures
• EEPU La Tour sur Tinée
• Aimé Césaire Nice, ouverture en élémentaire (l'école devient une école primaire)
• Saint Martin du Var
• Von Derwies (pour le secteur Nice Nord)
• Clément Roassal Maternelle
• Macé Maternelle à Nice (ouverture sur l’école élémentaire)
• Fabre Maternelle - Villeneuve-Loubet
• Brigade rattachée à l’école Saint Charles à Nice


1 fermeture
• Mougins – Ecole Les 3 Collines


2 fusions
• Ecoles  Goscinny 1 et Goscinny 2 – Cannes la Bocca
• Ecoles Vial Maternelle et Vial Elémentaire - Cannes

1 déplacement d’ouverture
• L'ouverture initialement prévue à l'école maternelle de l’Eau Vive à Grasse est transférée sur l’école de Plascassier à Grasse.

Bilan : 1 poste en rĂ©serve,  pour un Ă©ventuel ajustement Ă  la rentrĂ©e 2012.

Situations Ă  suivre
• Digue des Français Maternelle à Nice (suite à la fermeture des Petits Loups Mat)
• CLIS Frank  Guillevin Ă  Menton

Déclaration de l’UNSA Education, CTSD 06 du 2 juillet 2012

 

Ce CTSD ponctue une année scolaire riche en évènements politiques majeurs pour la profession et pour la Nation. Les élections professionnelles du début d’année ont permis à notre fédération d’être mieux représentée dans ce nouveau CTSD. Fidèle à sa conception syndicale réformiste et exigeante sur son projet éducatif, l’UNSA Education compte bien profiter de sa représentativité pour peser sur les répartitions des moyens octroyés à notre département.

Cette année s’achève aussi par une alternance politique nationale capitale. Le nouveau gouvernement affiche clairement l’objectif de rendre la priorité à notre Education. Si les premières décisions concrètes correspondent aux objectifs affichés, l’UNSA Education restera attentive à la durabilité, la quantité et l’utilisation de nouveaux moyens tant revendiqués.

 

Pour autant, les représentants de l’UNSA Education ne partiront pas en vacances le cœur léger ou serein. La rentrée prochaine, fruit d’une longue période de démolition de notre système éducatif, s’annonce particulièrement difficile, voire incertaine dans notre département.

Dans le second degrĂ©, plus de 70 postes auront disparu en septembre dans les Alpes-Maritimes, de façon parfois peu comprĂ©hensible. Dans le premier degrĂ©, 53 postes s’évanouiront malgrĂ© les 8 crĂ©ations du plan d’urgence mises en place par le nouveau gouvernement. Tout cela a des consĂ©quences humaines douloureuses sur les personnels lors, notamment, des diffĂ©rents mouvements d’affectation. Les conditions de travail seront mathĂ©matiquement dĂ©gradĂ©es avec des effectifs de classe surchargĂ©s dans bon nombre d’établissements scolaires. Mais avec ces postes supprimĂ©s, disparaissent surtout des chances de rĂ©ussite des Ă©lèves les plus en difficultĂ© (RASED, ASH, etc.).

 

A court terme, l’heure est donc encore à l’asphyxie. De nombreuses décisions devront être prises pour sortir de cette spirale destructrice. Au-delà des moyens qui sont indispensables, c’est une remise à plat de notre système éducatif qui doit se faire jour.

De plus, l’UNSA Education souhaite attirer l’attention du Comité sur la situation des Emplois de Vie scolaire.

Le nouveau Ministre a annoncĂ© la semaine dernière que tous les EVS en situation de prolongation de leur CUI, doivent pouvoir ĂŞtre rĂ©embauchĂ©s cet Ă©tĂ©. Ils Ă©viteront ainsi toute pĂ©riode de chĂ´mage et toute  interruption du service dans les Ă©coles  Ă  la rentrĂ©e prochaine.
L’UNSA Education  demande donc que le nĂ©cessaire soit fait, en lien avec les services de M. le PrĂ©fet des Alpes-Maritimes,  pour qu'aucun EVS en situation de pouvoir ĂŞtre prolongĂ© ne se retrouve au chĂ´mage Ă  la rentrĂ©e prochaine et cela dans l'intĂ©rĂŞt du service, des Ă©coles, et afin de soulager les directeurs dans cette pĂ©riode très chargĂ©e de la rentrĂ©e scolaire. 

 

Les intentions affichĂ©es dans la rĂ©cente lettre aux enseignants de Monsieur Peillon sont positives. On peut ainsi lire une volontĂ© d’abonder les moyens humains, une refondation de la formation des professeurs et le retour au dialogue social sincère et respectĂ©. Ces intentions nĂ©cessitent maintenant des actes forts.

L’UNSA Education souhaite que tous ces engagements soient déclinés au plus vite dans notre département. Le dialogue social se doit d’avoir lieu dans l’écoute, le respect et sans parti pris.


 
 
 
 
ALC