SECTION SE-Unsa des ALPES MARITIMES - 7 RUE MIRON - 06000 NICE
Tél. 09 52 11 13 93 - Fax. 09 57 11 13 93 - Por. 06 51 44 39 17 - 06@se-unsa.org

 
Form Pro n° 104 octobre 2011
Article publié le jeudi 1er décembre 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

 

Form Pro n° 104 octobre 2011

 Form prof 104

Sommaire

  • InĂ©galitĂ©s d’accès entre les territoires
  • StabilitĂ© des titres dĂ©livrĂ©s
  • Missions resserrĂ©es des Carif-Oref
  • L’Union nationale des AGECIF
  • Formation en environnement
  • Picardie : signature du CPRDFP
  • RĂ©union : la CitĂ© des mĂ©tiers en chantier
  • Champagne-Ardenne pour l’alternance

 

Un investissement de 31 milliards d’euros

Au moment où la Nation connaît une récession sans précédent, où la crise économique ne finit pas de rebondir et où les premiers touchés sont comme d'habitude les plus faibles et les plus fragiles, notre pays, en 2009, a investi l'équivalent de 1,6% de son PIB dans la formation de ses actifs. En effet, pour l'année 2009, la formation professionnelle continue et l'apprentissage ont bénéficié de plus de 31 Milliards de financement.

La formation n'est pas l'outil miracle qui remplace l'emploi. Des politiques de relance économique sont plus adaptées. Néanmoins, elle peut contribuer dans ces moments difficiles à aider le salarié à conserver son emploi, à avoir une vue sur un parcours professionnel ou tout simplement, et c'est primordial, à garder le lien avec l'entreprise et ses mutations technologiques. L'obligation légale n'est pas étrangère à ce que les entreprises demeurent le premier contributeur de cet investissement. Les différents plans de rigueur adoptés depuis un certain temps relancent le débat sur les 31 milliards qui aiguisent immanquablement des appétits, surtout chez ceux qui ne connaissent pas grand chose au sujet. Ce sont les mêmes qui voudraient que l'école forme des jeunes très qualifiés sans lui en donner les moyens et qui demande la libéralisation du travail et des allègements de charges à tout va.

A l'heure oĂą entre 150 000 et 200 000 jeunes arrivent chaque annĂ©e sans qualification sur le marchĂ© du travail et oĂą plus d'1,5 million de salariĂ©s sont en situation d'illettrisme, Ă  l'heure oĂą l'on cĂ©lèbre l'annĂ©e du quarantième anniversaire de la loi de 1971, « mère des lois Â» concernant la formation professionnelle, il est plus que nĂ©cessaire de rĂ©affirmer notre engagement dans cet investissement essentiel aux salariĂ©s, aux entreprises et Ă  notre pays. Dans ce cadre, l'Etat devrait montrer l'exemple lorsqu'il prĂ©sente sa loi de finance. En effet, « Le jaune Â» partie du PLF consacrĂ© Ă  « La dĂ©pense nationale en faveur de la formation professionnelle Â» pourrait titrer « L'investissement national en faveur de la formation professionnelle Â». Il ne s'agit pas lĂ , uniquement de sĂ©mantique, mais d’une autre conception du rĂ´le de la formation professionnelle.

Jean-Marie TRUFFAT
Secrétaire national


Form Prof est une publication de l'UNSA

RĂ©daction : Jean-Marie Truffat, SecrĂ©taire national,
Claude Marius et Christine Savantré, Conseillers nationaux

TĂ©l. 01 48 18 88 57

Fax. 01 48 18 88 90

Retrouvez Form Prof dans le site de l'UNSA

 

 

 
 
 
 
ALC