SECTION SE-Unsa des ALPES MARITIMES - 7 RUE MIRON - 06000 NICE
Tél. 09 52 11 13 93 - Fax. 09 57 11 13 93 - Por. 06 51 44 39 17 - 06@se-unsa.org

 
Repères annuels aux Cycles 2 et 3
Article publié le lundi 7 novembre 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Repères annuels aux  Cycles 2 et 3

Rejet massif du texte sur les repères annuels aux cycles 2 et 3,  lors du Conseil SupĂ©rieur de l'Education du 04/11/2011

Cette annexe aux programmes de 2008 a pour objet de proposer aux équipes pédagogiques des repères annuels dans tous les champs disciplinaires (sauf français et mathématiques, déjà publiés, et éducation artistique et histoire des arts qui ne se prêtent pas à un découpage annuel, selon la DGESCO).

Le document a été rejeté par tous les syndicats du primaire.

Pour : 5 (SNALC, MEDEF, PEEP), contre : 39, Abstentions : 3 ; refus de vote : 1

- Le SE-Unsa conteste sur le fond le choix que fait le ministère de prédécouper en tranches annuelles des programmes conçus par cycle. La logique des cycles, c’est le choix de la souplesse et de l’adaptation possible aux différents rythmes d’apprentissage, l’important étant que chaque élève parvienne au terme du cycle à acquérir ce qui est attendu. Les repères annuels rigidifient l’organisation et rendent plus difficile encore la personnalisation des apprentissages dans la classe. Certes, on nous rétorquera que des repères ne sont qu’indicatifs et que ce document n’est conçu que dans l’unique but d’aider les enseignants à établir des progressions cohérentes mais qu’ils peuvent s’en affranchir s’ils le souhaitent. Cependant, ce texte, annexé à un arrêté, soumis au vote du CSE, prend un statut quasi-réglementaire et sera perçu comme de véritables « instructions officielles », ceci d’autant plus que le ministère en fait un élément fort du programme d’action des IEN pour cette année scolaire.

> Le SE-Unsa a demandé qu’une introduction soit ajoutée, précisant le caractère indicatif de ces repères, le ministère n’a pas donné suite. Dont acte. Il y aurait donc danger à dire expressément aux équipes pédagogiques que ces repères sont indicatifs.

-          Les repères sont censĂ©s prĂ©ciser les acquisitions exigibles de chaque Ă©lève Ă  la fin de chaque annĂ©e. Le SE-Unsa regrette que les rĂ©dacteurs aient privilĂ©giĂ© l’acquisition  de connaissances, ignorant trop souvent les capacitĂ©s et les attitudes Ă  dĂ©velopper chez les Ă©lèves. Cette tendance Ă©tait dĂ©jĂ  nette dans les programmes, elle est encore accentuĂ©e dans ces tableaux. Une sĂ©rie d’amendements qui remplace « comprendre » par « savoir » a le mĂ©rite sur ce point d’énoncer clairement la prioritĂ© Ă  des savoirs Ă  mĂ©moriser. D’ailleurs, il faut bien le dire, au vu du nombre de thèmes Ă  traiter dans certains domaines, il semble très difficile de sortir d’une transmission frontale et d’une trace Ă©crite Ă  mĂ©moriser ! Il est dommage que les concepteurs des programmes et des repères ne se soient pas posĂ© la question de la rĂ©alitĂ© et de la permanence des acquisitions des Ă©lèves dans ce type de pĂ©dagogie. Quant Ă  ceux qui voudront travailler par projet ou mettre en Ĺ“uvre des dĂ©marches expĂ©rimentales du type « main Ă  la pâte », ils verront dans ce document davantage un obstacle qu’une aide.

-          L’entrĂ©e disciplinaire, Ă  la mode du second degrĂ©, conduit Ă  laisser de cĂ´tĂ© des compĂ©tences du socle commun, en particulier la maĂ®trise des TUIC. Sur ce point prĂ©cis, nous avons demandĂ© l’intĂ©gration des compĂ©tences du B2I dans ces repères. Nous n’avons obtenu qu’une rĂ©fĂ©rence formelle. Nous avons Ă©galement soulignĂ© l’approche exclusivement nĂ©gative des TUIC p.52. Aucune Ă©volution sur ce point.

-          Enfin, l’absence de cohĂ©rence dans les approches retenues selon les champs disciplinaires ne manquera pas de crĂ©er des difficultĂ©s pour les enseignants dans la lecture du document.

En histoire, on a privilégié une répartition chronologique des thèmes entre les années. En sciences expérimentales et technologie, on a choisi de traiter tous les thèmes tous les ans en les approfondissant. Certains repères confondent acquisitions des élèves et démarches pédagogiques. On se retrouve avec un produit hybride qui tient à la fois de la progression et de la programmation, du document d’accompagnement des programmes et des repères pour l’évaluation.

Globalement, les amendements proposés par l’administration suite à la commission spécialisée améliorent sur des points de détail un document qui n’évolue pas dans sa conception générale.

 Nous nous sommes abstenus sur les amendements et avons votĂ© contre le texte. 

 
 
 
 
ALC