SECTION SE-Unsa des ALPES MARITIMES - 7 RUE MIRON - 06000 NICE
Tél. 09 52 11 13 93 - Fax. 09 57 11 13 93 - Por. 06 51 44 39 17 - 06@se-unsa.org

 
Sport / EPS : le ministre entretient la confusion des genres
Article publié le jeudi 22 septembre 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Sport / EPS : le ministre entretient la confusion des genres

 

 

EPS ou sport Ă  l’école ? Depuis quelque temps, le sujet donne lieu Ă  expression du ministre qui s’engage clairement en faveur d’un renforcement de la pratique du sport Ă  l’école. Pour preuve, les orientations prises avec la mise en place du dispositif « cours le matin et sport l’après-midi Â», ou plus rĂ©cemment avec la journĂ©e du sport scolaire.

 

Désormais, le ministre parle du sport comme d’une discipline d’enseignement, laissant croire que le monde sportif pourrait supplanter les professeurs d’EPS dans les établissements. Le SE-Unsa rappelle que l’Education Physique et Sportive va bien au delà de la pratique d’un sport et de l’esprit de compétition. Il continue à affirmer que l’EPS, discipline à part entière, joue un rôle fondamental dans la formation et le développement des élèves, contribuant largement à l’éducation de citoyens lucides et autonomes.

 

Pour le SE-Unsa, cette introduction Ă  pas feutrĂ©s du sport dans le cursus des Ă©lèves n’est pas anodine. En privilĂ©giant l’intervention des fĂ©dĂ©rations dans le champ scolaire, n’est-on pas en train de prĂ©parer le terrain Ă  des bouleversements de fond et cela dans la logique dĂ©sormais bien connue du moindre coĂ»t ?

 

Pour le SE-Unsa, il est urgent que le ministre confirme la place et le rôle de l’EPS au sein de l’Education nationale. Dans le même temps, il devient incontournable, pour ancrer de façon permanente l’EPS dans les établissements, d’accéder à notre revendication de l’intégration des 30.000 professeurs d’EPS, dans le corps des certifiés.

 

 

 

Paris, le 22 Septembre 2011

Christian Chevalier

Secrétaire Général

 
 
 
 
ALC