SECTION SE-Unsa des ALPES MARITIMES - 7 RUE MIRON - 06000 NICE
Tél. 09 52 11 13 93 - Fax. 09 57 11 13 93 - Por. 06 51 44 39 17 - 06@se-unsa.org

 
Carte Scolaire 1er degré (rentrée 2011) CTPD du 31 mars et CDEN du 5 avril
Article publié le lundi 11 avril 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Compte-rendu du CTPD Carte Scolaire 1er degré du 31 mars 2011 et du CDEN du 5 avril 2011 (rentrée 2011)

JT France 3 Côte d’Azur du 31 mars 2011

Les mesures arrêtées se trouvent après les déclarations liminaires.

Déclaration liminaire du SE-UNSA (UNSA Education) CDEN du 5 AVRIL

 

 

Monsieur le Président, Monsieur l’Inspecteur d’Académie,


la carte scolaire 2011, sur laquelle le CTPD a travaillé jeudi dernier est porteuse de bien mauvaises nouvelles pour les écoles du département.
Avec une dotation de 54 postes en moins pour 514 élèves attendus en plus à la rentrée prochaine, nous savions qu’il n’allait pas être possible de faire de miracles, mais maintenant que les mesures concrètes sont dévoilées sur le terrain, on prend la mesure effective des conditions dégradées dans lesquelles la rentrée va s’effectuer dans les Alpes-Maritimes.

 

Le CTPD s’est donc tenu jeudi, avec de nombreux enseignants en grève, des parents d’élèves, des élus venus manifester bruyamment leur mécontentement sous les fenêtres de l’Inspection Académique.

 

Le SE-UNSA 06 a exprimé et exprime encore aujourd’hui son opposition aux coupes claires opérées tous azimuts par une administration contrainte de racler les fonds de tiroir pour "rendre" les 54 postes repris par le Ministère.

Pour les écoles, la saignée est douloureuse :

 

46 fermetures de classes,

12 blocages, pour seulement 19 ouvertures , soit un déficit de 27 postes classes

10 postes de RASED fermés (9 postes E et 1 poste G)

9 écoles perdent leur demi-décharge et passent en quart de décharge indépendamment de toute fermeture de classe , y compris en Education Prioritaire

fermeture de 15 Equivalents Temps Plein pour l’enseignement des Langues Vivantes... quand dans le même temps le Ministre Chatel annonce à la télé que l’on va commencer l’apprentissage des Langues Vivantes dès l’école maternelle...

 

Là où il y a quelques années une école élémentaire était épargnée lorsqu’elle affichait 24,5 élèves par classe en moyenne après fermeture, le curseur monte désormais à près de 25,5, alors que le récent rapport du Centre d’Analyse Stratégique (Service du 1er Ministre) souligne l’utilité des classes moins chargées, comme contrepoids efficace à l’influence des conditions sociales sur la réussite scolaire des élèves.

Cette politique est la conséquence directe du dogme du non-renouvellement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, dogme qui inflige depuis 2008 une saignée annuelle de 16 000 postes à l’Education Nationale.
Nous sommes confrontés à une politique opiniâtre et appliquée de démontage consciencieux de l’école publique, dans un contexte de mise en concurrence faussée avec l’école privée.
Les conditions d’exercice du métier d’enseignant, les conditions de scolarité de nos élèves se dégradent. Nous ne l’acceptons pas.

 

 

Déclaration liminaire du SE-UNSA (UNSA Education) CTPD du 31 MARS

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,
la carte scolaire 2011 que vous nous avez dévoilée il y a 3 jours est calamiteuse.
Nous nous doutions bien qu’avec une dotation de - 54 postes pour 514 élèves en plus attendus à la rentrée prochaine vous n’alliez guère pouvoir faire de miracles, mais maintenant que ces chiffres se traduisent concrètement sur le terrain, on prend la mesure effective des conditions désastreuses dans lesquelles la rentrée prochaine va s’effectuer dans notre département.

Alors que le récent rapport du Centre d’Analyse Stratégique (qui est un Service du 1er Ministre) souligne l’utilité des classes moins chargées, comme contrepoids efficace à l’influence des conditions sociales sur la réussite scolaire des élèves, alors que le récent rapport de l’OCDE insiste sur l’importance de la scolarisation précoce, alors que le récent rapport de la DEPP (Direction de l’évaluation et de la propective du Ministère de l’Education Nationale) tire la sonnette d’alarme face au renforcement des ghettos scolaires,
vous nous proposez, pour la prochaine rentrée, 55 fermetures de classes et 13 fermetures de postes dans les RASED.

Cette politique, que vous êtes contraint de mettre en oeuvre, est la conséquence directe des 16 000 postes désormais supprimés chaque année à l’Education Nationale en application du dogme du non-renouvellement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.
Elle s’inscrit dans un projet obstiné de dégradation et de casse de l’école publique, dans un contexte de mise en concurrence faussée avec l’école privée.

Vous répétez souvent en CTPD qu’il n’y a pas de seuils d’ouverture ou de fermeture des classes dans le département, tout au plus concédez vous l’existence de "repères".

Et bien force est de constater que ces repères sont bel et bien orientés à la hausse, inexorablement, année après année.
Là où il y a quelques années une école élémentaire était épargnée lorsqu’elle affichait 24, 5 ou 25 élèves par classe en moyenne après fermeture, le curseur monte désormais à près de 25,5.
Les conditions d’exercice du métier se dégradent.
Nous ne l’acceptons pas.

Je voudrais, avant que l’examen technique des mesures ne commence, vous dire notre position de principe sur deux dossiers qui vont être évoqués tout à l’heure :

a) concernant la direction d’école.
Vous annoncez la remise en cause des décharges dites "en anomalie", rouvrant ainsi le dossier "NGM" que l’on pensait réglé depuis le mois de Novembre 2007.
En passant, cette appellation "en anomalie" nous choque, car ce qui est anormal aujourd’hui c’est le trop faible niveau de décharge de la plupart des directeurs et l’effet de ciseau constaté entre l’alourdissement de leurs tâches et le temps prévu par les textes pour y faire face.
Sur le fond, la décision que vous aviez prise en 2007 nous paraissait juste : maintien de l’avantage au directeur jusqu’à son départ en retraite ou sa mutation.
Mais, pour récupérer 3,5 postes, vous souhaitez revenir sur cette situation : les collègues concernés ne le comprennent pas, et ce n’est pas surprenant. Vous leur annoncez qu’ils vont devoir assumer la même charge de travail de direction, avec un jour de décharge en moins, un jour de classe en plus, 10 points de BI en moins et une indemnité de direction également revue à la baisse.
Bref travailler plus pour gagner moins...
Comment être d’accord avec ça !?
Si vous rouvrez néanmoins ce dossier, alors le SE-UNSA vous demandera de TOUT mettre sur la table.
Car aujourd’hui le mode de calcul des décharges est particulièrement injuste.
Certains postes E itinérants comptent pour le calcul de la décharge de l’école où le poste est implanté administrativement alors que les postes surnuméraires implantés dans une seule école (ou 2 au maximum) , eux, ne comptent pas !
Allez comprendre la logique !
Les postes de CRI itinérants comptent pour le calcul de la décharge de l’école où ils sont implantés administrativement quand bien même l’enseignant n’y enseigne qu’une petite partie de son emploi du temps ... allez encore comprendre quelque chose !
Nous vous demandons de remettre cette question à plat, afin que les écoles soient traitées équitablement.

b) concernant les fusions d’écoles.

Au SE-UNSA, nous n’avons pas une approche dogmatique de cette question complexe, nous souhaitons que soit étudiée de manière pragmatique chaque situation, au cas par cas.
Refuser par principe les fusions "maternelle + élémentaire" au nom de la défense de la spécificité de la maternelle est un argument que nous ne reprenons pas à notre compte. En effet, il méconnait la réalité du travail des nombreuses écoles primaires qui fonctionnent bien et dans lesquelles la cohabitation, l’articulation, et le travail sur des projets communs entre collègues des différents cycles sont dans la très grande majorité des cas harmonieux.
Mme ADAM nous avait déclaré en GT "mouvement" que les seules fusions que vous proposeriez seraient celles qui amélioreraient la décharge globale sur le groupe scolaire.
Force est de constater que ce n’est pas le cas de toutes les fusions proposées aujourd’hui.
Fusionner pour fusionner, sans améliorer la décharge sur l’ensemble du groupe scolaire ne présente pour nous guère d’intérêt.
Lorsque la fusion améliore la décharge du groupe, nous considérons que la proposition doit être étudiée attentivement, au vu de ce que je viens de dire concernant la charge de travail des directeurs, en prenant en compte la situation des locaux et l’avis des équipes.
Or force est de constater, à la lecture des courriers que nous avons reçus, que beaucoup de collègues n’ont pas été consultés et sont inquiets voire clairement opposés à ces projets.
Nous exprimerons donc notre point de vue au cas par cas sur les fusions que vous proposez.
Je vous remercie.

Fermetures Primaire

x· Saytour ANDON

x· Groupe Scolaire du Soleil ROQUESTERON (perte du ¼ décharge) - fermeture en élémentaire

x· Pagnol SAINT BLAISE (perte du ¼ décharge) - fermeture en élémentaire

x· Jules Romains FALICON (élém)

x· Cabbé ROQUEBRUNE CAP MARTIN (élém)

x· Gianton EZE (élém)

 

Fermetures Elémentaire

x· Bois de Boulogne 2 NICE IV

x· Digue des Français 2 NICE IV

x· Sainte Pétronille SAINT LAURENT DU VAR (perte d’1/4 de décharge)

x· Musso SAINT-ANDRE DE LA ROCHE (perte d’1/4 de décharge)

x· Delahaye LA TRINITE

x· Village SAINT JEANNET

x· Langevin BIOT

x· Saint-Sylvestre 1 NICE V

x· Cottage Mimosas MANDELIEU LA NAPOULE

x· Alice 1 CANNES

x· Saint-Isidore NICE IV

x· Careï MENTON

x· Mistral MANDELIEU LA NAPOULE

x· Rebuffel MOUGINS

x· Gare JUAN LES PINS (perte d’1/4 de décharge)

x· Castillon 1 SAINT-LAURENT-DU-VAR

x· Risso NICE I (perte d’un quart de décharge)

x· Bischoffsheim 2 NICE I (pas de perte de décharge)

x· Le Suve VENCE

x· Val des Fées LE CANNET

x· Franck Guillevin MENTON

x· Von Derwies NICE V

x· La Fontonne ANTIBES

x· Les Campouns VALBONNE

x· La Pinède CAGNES SUR MER (perte de 0,5 décharge)

x· La Tournière ANTIBES

x· Les Sartoux VALBONNE

 

Fermetures Maternelle :

x· Digue des Français 2 NICE

x· Transfert d’1 poste de Bon Voyage 1 Mat et d’1 poste de Bon Voyage 2 Mat NICE et d’1 poste de Saint-Charles Mat NICE sur l’Ecole Aimé Césaire Mat NICE

x· Fabron NICE

x· Calade Saint-Roch BIOT

x· Amiral de Grasse BAR SUR LOUP

x· Le Suve VENCE

x· Bocca Parc CANNES

x· Wallon GRASSE

x· Alice Mat CANNES

x Cabrières MOUGINS

Ouvertures Primaire

x· Le Blé en Herbe COARAZE

x· Ronchese NICE VI (élémentaire)

 

Ouvertures Elémentaire

x· Ferry 2 NICE VI

x· Le Château NICE I (régularisation)

x· Doumer BEAUSOLEIL

x· Saint-Pierre d’Arène NICE III

x Les Sartoux VALBONNE (section internationale ALLEMAND) Poste spécifique avec appel à candidature (hors Mouvement)

x Bocca Frayère CANNES

x· Auber NICE VI

x· Rostand PEGOMAS

 

Ouverture à suivre en élémentaire : Ricolfi CONTES (situation à revoir en Juin)

 

Ouvertures Maternelle

x· Direction d’Aimé Césaire Maternelle à NICE (école à 4 classes en RAR, avec 0,25 décharge)

x· Langevin VALBONNE

x· Signadour VENCE (+ 0,25 décharge)

x· SAINT MARTIN DU VAR (+ 0,25 décharge)

x· Le Plan SAINT ANDRE DE LA ROCHE

x· Saint Pierre de Féric NICE

x· Saint Jean LE CANNET

x· La Lanterne NICE IV

x· Saint - Barthélémy NICE

 

Blocages Primaire :

x· Plan du Var LEVENS

x· Baou Roux LA ROQUETTE SUR VAR

x· Pont de Gabre BONSON

x LANTOSQUE (effectif prévisionnel de 108 attendu)

x SAINT ETIENNE DE TINEE (blocage en maternelle)

 

Regroupement Pédagogique Intercommunal

· Un RPI entre les 3 écoles de Pont de Gabre (BONSON), Plan du Var (LEVENS), Baou Roux (LA ROQUETTE SUR VAR) est à l’étude pour la rentrée 2011. La décision définitive sera prise par l’Inspection Académique mercredi prochain.

Organisation prévisionnelle du RPI :

1 classe GS / CP à Plan du Var

1 classe de PS à Bonson

1 classe de MS à la Roquette

1 classe de CE1 / CE2 à la Roquette

1 classe de CM1 / CM2 à la Roquette

 

Blocage Elémentaire

x· Bon Voyage 2 NICE

x· Pasteur NICE

x· Moulins NICE IV

x· Acacias NICE II

x La Turbie

x Caucade NICE

 

Blocages Maternelle :

x Doumer ANTIBES

x· Les Chênes Verts LA TRINITE

 

Fermetures ASH – spécialisé

· Clis option D Saint-Exupéry CANNES (passage d’1/2 à ¼ décharge de direction)

· Transformation de la Clis option D Maternelle Crabalona GRASSE (devient une CLIS "Déficience cognitive", même école)

· Clis option D Maternelle Wallon GRASSE (transférée à Cigales Maternelle GRASSE)

· Clis option D Bois de Boulogne Maternelle 1 NICE

· Clis Option C Cadrans Solaires VENCE

 

Ouvertures ASH-spécialisé

· Clis option D Cigales Maternelle GRASSE (transférée de Maternelle Wallon GRASSE)

· Clis option D Wallon GRASSE

· Clis option D Bischoffsheim 2 NICE I

· Transformation de la Clis option D Maternelle Crabalona GRASSE (devient une CLIS "Déficience cognitive")

· ERH (1 poste) sur NICE

 

Autres postes

· Fermetures de 3 postes d’IMF en service partagé à l’IUFM (3 X 0,25 + 2 X 0,25)

· 3 ETP d’assistants de Langue Vivante

· 12 ETP d’intervenants de Langue Vivante

 

RASED : 10 fermetures de postes (8 postes E, 2 postes G)

Option E Goscinny 1 CANNES

Option E Spinelli CARROS

Option E Doumer ou Les Copains BEAUSOLEIL

Option G Ariane Piaget NICE II

Option E Tordo TOURRETTE – LEVENS NICE III

Option E Saint - Barthélémy 2 NICE V

Option E Macé Maternelle NICE  - NICE VI

Option G DRAP

Option E Colomas SAINT ANDRE DE LA ROCHE

Option E Langevin 2 VALBONNE

 

+ Dé-« sur-numérisation » du poste E Broussailles CANNES, poste qui devient « itinérant ».

 

Fusions d’écoles :

Croisette Mat et Elém CANNES (=> décharge totale)

Bocca Frayere Mat et Elém CANNES (=> décharge totale)

Mouraille Mat et Elém GATTIERES (=> ½ décharge)

Fabron Mat et Fabron La Lanterne Elém NICE IV

Rothschild Mat et Elém 1 NICE VI (=> décharge totale)

 

Retrait de décharges de direction aux écoles suivantes

Perte d’un quart de décharge de direction pour les écoles suivantes.

Chalet des Roses Elém NICE

Crabalona Elém GRASSE

Daudet 1 Elém CAGNES SUR MER

Cottage Mimosas Elém MANDELIEU LA NAPOULE

Saint-Roch 2 Elém NICE

Saint-Sylvestre 1 Elém NICE

Eluard Elém CARROS

Vian Elém CARROS

Mistral Elém CANNES

 

Postes fléchés

40 postes seront fléchés dès le mouvement définitif

18 postes seront fléchés en cours de mouvement définitif (si un poste d’adjoint non fléché se libère en cours de mouvement définitif, aucun collègue ne pourra arriver dessus. Le poste sera fléché puis proposé au mouvement provisoire cette année, puis sera proposé fléché au mouvement définitif de l’année prochaine).

 

40 postes fléchés dès le mouvement définitif

 

ANGLAIS

Moulin ANTIBES

Olivari BIOT

Giono CAGNES SUR MER

Le Logis CAGNES SUR MER

Vagliano CANNES

Bocca Frayere CANNES LA BOCCA

Saint François GRASSE

Saint-Jacques 1 GRASSE

Bastière LE CANNET

Mirandoles LE CANNET

Saint-Jean LE CANNET

Doumer BEAUSOLEIL

Rataou ROQUEBRUNE CAP MARTIN

Château NICE

Ariane Pagnol NICE

Baumettes 1 NICE

Baumettes 2 NICE

Flore 2 NICE

Mace 2 NICE

Roméo 2 NICE

Saint-Pierre-de-Féric NICE

BERRE LES ALPES

Ricolfi CONTES

Curie PEGOMAS

CHATEAUNEUF DE GRASSE

Ile Verte VALBONNE

Langevin 1 VALLAURIS

Fontette SAINT PAUL DE VENCE

TOURRETTES SUR LOUP

Les Plans VILLENEUVE-LOUBET

 

ALLEMAND

SAINT CEZAIRE SUR SIAGNE

 

ITALIEN

Moulin BREIL SUR ROYA

Centenaire Condamine MENTON

SOSPEL

Petit Bois TENDE

Malraux CAP D’AIL

Papon NICE

Saint-Roch LEVENS

Ferry 2 NICE

+ François JACOB MOUANS-SARTOUX

 

18 postes (ANGLAIS) seront fléchés en cours de mouvement définitif

CASTAGNIERS

Ventabrun NICE

Madeleine Supérieure NICE

Hyvert NICE

Rothschild 2 Application NICE

Condamine Cauvin DRAP

Bon Voyage 1 NICE

LA ROQUETTE SUR SIAGNE

Daudet 1 CAGNES SUR MER

Michelis 2 SAINT LAURENT DU VAR

Pagnol CANNES LA BOCCA

CABRIS

Fanfarigoule MANDELIEU LA NAPOULE

Tenao BEAUSOLEIL

Acacias NICE

Ariane Cassin NICE

+ Square MERO CANNES

+ Saint-Exupéry CANNES

 

 

 

 
 
 
 
ALC