SECTION SE-Unsa des ALPES MARITIMES - 7 RUE MIRON - 06000 NICE
Tél. 09 52 11 13 93 - Fax. 09 57 11 13 93 - Por. 06 51 44 39 17 - 06@se-unsa.org

 
Entretiens de carrière
Article publié le jeudi 3 février 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Entretiens de carrière
 
Pour le SE-Unsa :
- Ces entretiens doivent ĂŞtre proposĂ©s et non imposĂ©s  
- Nous appelons les collègues CPC, directrices et directeurs d’école à refuser de mener ces entretiens si jamais ils étaient sollicités
 
 
Entretiens de carrière et  refonte de l’apprĂ©ciation de la valeur professionnelle sont liĂ©s
 
Rappel
Le 25 janvier, nous avons découvert la mise en œuvred’entretiens de carrières pour les collègues ayant 2 ou 20 ans d’ancienneté.
Le ministère en avait fait mention dans le cadre du pacte de carrière mais une concertation avait été annoncée sur le sujet.
D’après les informations que nous avons recueillies sur le terrain, c’est une expérimentation qui semble lancée dans toutes les académies sur une ou plusieurs circonscriptions pour le premier degré, dans quelques établissements pour le second degré.
La gĂ©nĂ©ralisation en mars du dispositif serait mĂŞme annoncĂ©e 
Les objectifs de ces entretiens ont été précisés dans un message envoyé par le ministère aux Recteurs.
 
Audience DGRH du 28 janvier
Le SE-Unsa, lors d’une audience le vendredi 28 janvier  avec la Directrice GĂ©nĂ©rale des Ressources Humaines, a dĂ©noncĂ© l’absence de concertation prĂ©alable au lancement d’un tel dispositif.
Notre opposition n’est pas sur le principe même, ces entretiens de carrières pouvant répondre à une demande de certains collègues.
Par contre nous avons dit fermement que nous contestions les modalités de ce qui est actuellement mis en œuvre dans le cadre d’un calendrier accéléré.
 
-          Le volontariat pour les collègues : un principe non nĂ©gociable pour le SE-Unsa
Compte tenu déjà des quelques remontées, montrant la diversité d’approche des administrations locales, nous avons insisté sur le fait que nos collègues devaient avoir le choix d’aller ou ne pas aller à ces entretiens, d’autant qu’aucune information globale n’avait été donnée sur ce dispositif contrairement à ce qui est mentionné dans le document du ministère.
Nous avons insisté sur la déstabilisation et les stress causé par la réception d’une lettre appelant à rencontrer son supérieur hiérarchique, quand on n’a pas d’autres informations. Nous l’avions déjà dénoncé au CCHS de jeudi dernier.
 
- Qui mène ces entretiens ? Certainement pas les CPC ou directeurs pour le premier degrĂ©
Pour le premier degré ce sont les IEN qui sont appelés à mener ces entretiens, mais une lettre de la DGRH indiquerait aussi qu’à défaut les CPC, voire les directeurs pourraient être sollicités.
Pour le second degré ce sont les chefs d’établissement, puis à la suite les conseillers mobilités nommés dans les rectorats.
 
Nous avons émis des réserves sur le fait que ce soient les supérieurs hiérarchiques directs qui mènent ces entretiens, particulièrement pour le premier degré où c’est pour nous une source de confusion avec l’inspection.
On retrouve d’ailleurs clairement cette confusion dans le message envoyĂ© aux recteurs « entretien point d’étape sur l’adaptation Ă  l’emploi » visant Ă  vĂ©rifier la maĂ®trise (voire l’aisance) dans son exercice et si nĂ©cessaire, Ă  dĂ©finir un Ă©ventuel accompagnement Â». 
Pour le second degrĂ©, il est indiquĂ© clairement dans le document « Il est prĂ©conisĂ© de dĂ©connecter cet entretien des campagnes de notations et de promotions afin de marquer clairement que cet Ă©change n’a aucune incidence sur les opĂ©rations de gestion. Â» 
Nous avons aussi fermement dit notre opposition Ă  ce que ce soient les CPC, directrices ou directeurs qui le fassent. Nous avons fait Ă©tat de notre consigne syndicale.
 
-          Le calendrier  retenu : Les organisations syndicales doivent ĂŞtre associĂ©es au bilan de l’expĂ©rimentation avant une quelconque gĂ©nĂ©ralisation
Nous avons dénoncé la précipitation dans la mise en œuvre et l’annonce d’une généralisation sans évaluation partagée avec les organisations syndicales.
Nous avons donc demandé à avoir connaissance du bilan avant une quelconque généralisation.
 
ElĂ©ments de rĂ©ponse de la DGRH :
Madame ThĂ©ophile a confirmĂ© :
-          le lancement du dispositif
-          le calendrier
Elle s’est étonnée que l’information transmise aux administrations locales n’ait pas été diffusée aux collègues dans les établissements et écoles.
S’agissant du bilan,  nous devrions en avoir connaissance.
 
Dans l’immédiat, la DGRH demande au chargé de mission de nous recevoir pour faire le point.
Nous serons reçus mercredi après midi.
 
Entretiens de carrière et  refonte de l’apprĂ©ciation de la valeur professionnelle sont liĂ©s
Lors de l’audience avec la DGRH celle-ci nous a fait le point sur l’avancĂ©e du chantier « apprĂ©ciation de la valeur professionnelle Â»
Ce dossier est actuellement en Ă©tude au niveau de l’ESEN  (300 stagiaires inspecteurs et chefs d’établissement).
L’idée est bien d’organiser des entretiens professionnels sur un rythme qui ne sera pas annuel mais qui tiendra compte de la spécificité de notre système.
La question de la double notation est bien posĂ©e, ainsi que l’articulation de ces entretiens avec la gestion des personnels,  les promotions….
Le SE-Unsa sera reçu aussi prochainement par le chargé de mission sur ce dossier.
 
A l’évidence, ces deux dossiers sont liés. La note aux recteurs sur l’entretien de carrière place la perspective d’une refonte de l’appréciation de la valeur professionnelle pour 2012.
Le SE-Unsa reste donc vigilant sur l’évolution et l’articulation de ces deux dossiers.
 
 
 
 
 
ALC