SECTION SE-Unsa des ALPES MARITIMES - 7 RUE MIRON - 06000 NICE
Tél. 09 52 11 13 93 - Fax. 09 57 11 13 93 - Por. 06 51 44 39 17 - 06@se-unsa.org

 
RĂ©forme du lycĂ©e : polĂ©mique sur la suppression de l’histoire-gĂ©ographie en terminale S
Article publié le lundi 7 décembre 2009.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
RĂ©forme du lycĂ©e : polĂ©mique sur la suppression de l’histoire-gĂ©ographie en terminale S
 
L’offensive médiatique des défenseurs de l’enseignement de l’histoire-géographie en terminale S tourne à la désinformation et à la tentative de manipulation.
 
Le point sur le dossier.
 
Les mĂ©dias ont donnĂ© un large Ă©cho ce weekend Ă  une pĂ©tition signĂ©e par les plus brillants « esprits Â», dĂ©nonçant la suppression de l’histoire-gĂ©ographie en terminale S.
Au-delĂ  de la « simple Â» et habituelle dĂ©fense d’une discipline par une association disciplinaire, on assiste Ă  une vĂ©ritable « hystĂ©rie Â» et on peut se demander Ă  qui profite la dĂ©sinformation.
 
En effet, il s’agit bien de dĂ©sinformation. Voici les faits :
-          Globalement, l’histoire- gĂ©ographie sort confortĂ©e du projet de rĂ©forme. Les Ă©lèves de S bĂ©nĂ©ficieront de 4 heures d’histoire-gĂ©o en 1ère (contre 2h30 actuellement) et ceux qui le souhaiteront pourront suivre une option facultative de 2h en terminale (gain pour les volontaires = +1heure).
-          Les programmes d’histoire-gĂ©ographie et les progressions seront revus de façon Ă  ce que tous les lycĂ©ens Ă©tudient les mĂŞmes contenus (jusqu’à la chute du  mur de Berlin en histoire) sur les deux annĂ©es de seconde et première. L’annĂ©e de terminale sera consacrĂ©e Ă  des approches plus spĂ©cialisĂ©es en fonction de la sĂ©rie choisie et de l’orientation envisagĂ©e dans le supĂ©rieur.
 
La question sous-jacente, c’est celle de la place de la sĂ©rie S dans la formation. Doit-elle rester la formation d’excellence polyvalente dont le programme de formation doit continuer Ă  coloniser la totalitĂ© des formations du supĂ©rieur ?
 
Le choix premier du ministère (qui Ă©tait aussi celui du SE-UNSA) Ă©tait de supprimer l’histoire-gĂ©ographie en terminale S de façon Ă  opĂ©rer un rĂ©Ă©quilibrage entre les sĂ©ries. L’objectif Ă©tait de rendre pour un très bon Ă©lève littĂ©raire les SĂ©ries L et ES plus attractives que la sĂ©rie S afin de rompre avec un effet pervers dĂ©noncĂ© par tous, celui de la captation par la sĂ©rie S des très « bons Â» Ă©lèves. L’effet « collatĂ©ral Â» espĂ©rĂ©, c’était de revaloriser les sĂ©ries L et ES.
 
Pour résumer, ce qui se joue là, c’est la question de la formation des élites. Elites qui se projettent et défendent ce qu’ils jugent bon pour leurs enfants au détriment du bien commun.
 
Prenons bien garde au fait que la plupart des voix qui s’indignent de la situation de l’histoire-géo en TS ne le font pas avec l’intérêt des élèves comme préoccupation première.
 
 
 
 
 
ALC